20 astuces anti-déprime pour affronter la rentrée

24/08/10 à 14:27 - Mise à jour à 14:27

Source: Weekend

Le retour des vacances s'annonce difficile? Voici tous nos "trucs" pour aborder ce moment-clé sous un jour positif.

20 astuces anti-déprime pour affronter la rentrée

© AFP

Le retour des vacances s'annonce difficile? Voici tous nos "trucs" pour aborder ce moment-clé sous un jour positif.

Planifiez immédiatement vos prochaines vacances. Même si ça n'est que dans six mois, même si vous n'avez pas encore le budget pour réserver votre billet d'avion. L'essentiel, c'est de pouvoir dès maintenant se lancer dans un nouveau projet et recommencer à rêver.
Reprenez le sport. Pour faire le plein d'endorphines et chasser les idées noires, rien de tel qu'un cours de yoga, un footing au parc ou la découverte d'une nouvelle discipline. Avez-vous essayé lepole dance? Fous rires garantis au premier cours.

Déprimez utile. Triez (ou mieux: imprimez) vos photos. L'occasion de vous replonger un peu dans l'ambiance de vos vacances et d'éviter qu'elles ne soient plus qu'un souvenir noyé parmis les 1567 clichés éparpillés dans votre ordinateur.

Ruez-vous dans les salles obscures. D'abord pour éviter la pluie (quand elle est là), mais surtout pour découvrir (enfin) les films présentés à Cannes. Entre les blockbusters rutilants, les projets hybrides et les premières réalisations, il y en a pour tous les goûts. Cette année un beau programme nous attend: Biutiful, Des hommes et des dieux, Oncle Boonmee, Wallstreet 2 ou encore Poetry. Autant d'occasions d'être surpris, ému et dépaysé.

Attaquez-vous d'emblée à votre plus gros dossier. Vous savez, celui auquel vous n'avez pas voulu penser de toutes vos vacances tant il vous faisait frémir. Comme une dent douloureuse, c'est de lui dont il va falloir se débarrasser en premier pour pouvoir envisager le reste avec sérénité. Empoignez-le quand vous êtes encore fraîche et pleine d'énergie, et rappelez-vous: ça n'est que le premier pas qui coûte. Une fois le chantier entamé (refaire son CV, prendre rendez-vous avec les personnes concernées, programmer une réunion...), vous vous rendrez compte que ça n'était pas si difficile.

Exhibez votre peau hâlée. Sur la plage, votre teint doré n'impressionnait personne. Il n'y a que vos amis restés à Paris qui sauront apprécier à leur juste valeur le résultat de vos efforts. C'est l'occasion ou jamais de multiplier les sorties et les occasions de parader avec votre bonne mine... temporaire.

Banissez la téloche au profit des DVD. En rentrant de votre dure journée de labeur, optez pour le visionnage de ce film ennuy...euh classique des années 1950 qu'on n'a toujours eu la flemme de regarder; une bonne vieille comédie subtile ou non, riche en fous rires, type La Ruée vers l'or, Monty Python: Sacré Graal! (ci-dessus), La Cité de la peur, Y a-t-il un pilote dans l'avion?, Un jour sans fin, 0SS 117, etc., etc. Et on renonce à l'option lobotomie-et-zapette-furieuse-sur-chaînes-hertziennes. Soulagée?

Changez vos habitudes. Profitez de votre regard frais pour envisager votre vie avec un oeil neuf. Dans quelle routine n'avez-vous pas envie de retomber? Au contraire, quels réflexes adoptés pendant les vacances pourraient être poursuivis à la rentrée avec quelques aménagements? C'est le moment de mettre les choses à plat.

Laissez-vous aller. Triste de remiser vos mini-shorts au placard? Voyez le bon côté des choses: vous allez enfin pouvoir échapper à la corvée de l'épilation hebdomadaire, douloureuse et chronophage, et planquer vos mollets sous des pantalons.

Lisez. Période d'effervescence littéraire, la rentrée est le moment idéal pour trouver son nouveau livre de chevet. Et parce que derrière les poids lourds (Houellebecq, Nothomb, Despentes) se cachent souvent de petites perles, demandez conseil à votre libraire.

Sortez de chez vous. En septembre, les musées inaugurent de nouvelles expositions, les marques de nouveaux magasins, les restaurants de nouvelles adresses. C'est le moment d'aller flairer l'air du temps, de retrouver ses amis dans des lieux inédits et de redécouvrir sa ville.

Programmez-vous quelques week-ends. En septembre tout est moins cher -le train, les chambres d'hôtes, les hôtels-, la route est moins chargée et le temps encore clément. C'est l'occasion rêvée pour partir à la découverte d'une région ou d'une ville et se croire, l'espace de deux jours, encore en vacances. Décompressez un week-end à Londres, à Lille (pour la Grande Braderie les 4 et 5 septembre) ou à Bilbao (pour son musée Guggenheim) et la semaine vous paraît tout de suite plus légère.

Offrez-vous de l'exotisme sans voyager très loin. Qui sait, à quelques rues de chez vous sommeille peut-être une adresse secrète. On pioche une ou deux suggestions dans les multiples guides dispos en librairie sur votre ville version insolite ou secrète, on fouine dans les bouquins sur les chambres d'hôtes les plus charmantes de la région. Et on rêve d'ailleurs à moindre frais. En plus, ça ne fera pas de mal à votre fameux bilan carbone! Des suggestions: Paris autour du monde (dont un extrait est ici consultable), Serious guide, Les Editions Louis Simo, 10,50 euros; Chambres d'hôtes secrètes Edition 2010, Marie-Dominique Perrin, Hachette Guides Tourisme, 20 euros.

Cuisinez entre amis. Défoulez-vous à plusieurs sur le pétrissage de votre pain maison, improvisez un plat de poisson cru à dévorer avec vos convives, proposez un dessert facile à produire à plusieurs. Une idée de jeu façon Masterchef? Demandez à chacun des convives d'apporter trois ingrédients de leur choix (à condition que ce soit un condiment, un fruit ou légume, une viande par exemple) puis cuisinez 2-3 plats à partir du tout! Savoureux moments garantis.

Réveillez-vous du bon pied. Sur fond de musique douce ou punchy, étirez-vous tel un chat durant 3 minutes. Les plus téméraires oseront ensuite la séance de gym, tandis que les plus relax entameront un paisible petit-déjeuner. Le credo: on prend son temps, quitte à se réveiller plus tôt.

Mangez vert. Ca ne vous allèche pas des fruits et légumes cueillis chez le producteur? Concevez un mini-jardin potager dans votre appart', histoire de l'embaumer d'arômes de menthe ou de ciboulette, faciles à faire pousser. Ou tout simplement une matinée au marché: ça fait combien de temps que vous n'avez pas pris le temps de vous y promener?

Changez subtilement de tête. Pas le budget adéquat pour renouveler votre garde-robe? Plutôt que de céder à une mode temporaire, trouvez-vous l'allure qui vous convient. Une coloration maison ou un passage chez le coiffeur, ne serait-ce que pour rafraîchir votre coupe actuelle, vous redonnera du peps.

Trouvez-vous une nouvelle addiction! On ne saurait trop vous conseiller une série ou un jeu idiot pour les transports, -on a craqué sur Angrybirds sur l'Iphone. Autre idée: un site à consulter frénétiquement (comme Jezebel, pour les anglophones) pour faire une pause au bureau.

Rappelez de vieux amis. Vous en avez forcément. Les amis dont on se dit: "il faut que je l'appelle!", sans jamais trouver le temps. S'ils n'habitent pas loin de chez vous, les cafés seront moins bondés une fois le soleil parti. Ce sera parfait pour vous raconter ce que vous avez fait pendant les trois dernièr(e)s semaines, mois, années, décennies...Qui sait, peut-être que l'un d'entre-eux vous donnera de nouvelles perspectives.

Niez tout ! Enfin, si vous n'arrivez pas à accepter la rentrée, fuyez la réalité. Narguez le mauvais temps, et continuez à porter votre uniforme maillot de bain + robe courte sous votre trench. Continuez à shopper "été", sans culpabiliser: il y a des remises incroyables sur les tongs en ce moment . Feignez d'ignorer les nuages: mettez de la crème solaire le matin. Prolongez l'envoi de réponse automatique de votre messagerie: "Je suis TOUJOURS en vacances." Vous serez tranquille encore quelques temps.


Et vous, quels sont vos remèdes pour aborder sereinement la rentrée? Faites-nous en profiter en commentaire!

Anne-Laure Pham, Géraldine Dormoy, Valentine Pétry, Pierre Labrunie, Lucie de Ribier, Lexpress.fr Styles

En savoir plus sur:

Nos partenaires