2houses.com, le site pour parents séparés

12/05/14 à 13:36 - Mise à jour à 13:36

Source: Weekend

www.2houses.com est un site qui a pour ambition de faciliter la vie des parents séparés. L'initiative vient de Gill Ruidant, un papa divorcé qui cherchait un moyen simple et efficace d'échanger les informations concernant l'école, la santé ou les dépenses avec son ex, sans que son fils ne devienne le messager...

2houses.com, le site pour parents séparés

www.2houses.com est un site qui a pour ambition de faciliter la vie des parents séparés. L'initiative vient de Gill Ruidant, un papa divorcé qui cherchait un moyen simple et efficace d'échanger les informations concernant l'école, la santé ou les dépenses avec son ex, sans que son fils ne devienne le messager.

Face à l'absence de solutions, il a lancé son propre site. Quand on sait qu'en Belgique, 3 mariages sur 4 se terminent par un divorce, on imagine immédiatement le potentiel de cet outil. D'autant qu'après une rupture, rancune, tristesse ou colère ne sont pas des terrains favorables à une communication sereine.

2houses permet de limiter les échanges si nécessaire : plus besoin d'appeler ou de demander à son enfant de rappeler le rendez-vous chez le pédiatre mercredi à 17h45. Résultat : 27 000 familles inscrites en trois ans. Concrètement, cela fait un mois que mon " équipe parentale " s'y dépatouille.

Au départ, la prise en main fut délicate. La première fois, j'ai même galéré dix minutes pour simplement retrouver mon profil ! Idem pour le papa dont l'adresse mail n'était plus reconnue (bug réglé après un appel téléphonique). La mise en place de l'agenda alterné est un brin fastidieuse et les outils disponibles tellement nombreux qu'on s'y perd comme dans un labyrinthe.

Et même si nous préférons encore tous les deux le calendrier " frigo ", une fois qu'on a saisi le mode d'emploi, les avantages sont évidents : c'est un carnet de l'enfant hyper complet et consultable en un clic. Une déception : l'application smartphone qui, si elle a le mérite d'exister, doit être sérieusement améliorée. Et une vraie crainte : nous faire payer le service une fois que nous y serons accros.

Valentine Van Gestel

Nos partenaires