5 astuces pour (encore) mieux boire le champagne

13/12/10 à 16:08 - Mise à jour à 16:08

Source: Weekend

Un verre spécifique, une température parfaite...Faire honneur à ce breuvage nécessite quelques leçons de savoir-vivre.

5 astuces pour (encore) mieux boire le champagne

© Thinkstock

Quel verre pour le champagne?

Les professionnels recommandent plutôt un verre à vin, un peu particulier. Idéalement, ce verre de forme tulipe est allongé comme un flûte, mais arrondi au milieu, soulignent sommeliers et producteurs. Pour le Suédois Andreas Larsson, élu Meilleur Sommelier du monde en 2007, "le verre optimal serait une sorte de flûte au corps légèrement plus large et une ouverture étroite pour mettre en valeur le goût et les arômes".

Sucré ou non?

Ceux qui préfèrent les alcools sucrés devront opter plutôt pour le demi-sec. A l'inverse, les personnes qui ont plus tendance à aimer le goût salé seront plus tentées par des champagnes bruts. Il est nécessaire en fait de savoir si l'on veut boire un champagne très prononcé en sucre. Ce sont les champagnes doux qui contiennent le plus de sucre (plus de 50 grammes). Viennent ensuite les champagnes demi-sec et sec. A ce stade de l'échelle des termes "sucrés", la qualification d'extra-dry convient aux alcools à faible teneur en sucre tout comme les champagnes extra-brut.

A quel moment?

Le choix du champagne doit se faire en fonction du menu. Un champagne "puissant" conviendra aux viandes de gibier. Le champagne rosé se marie aux crustacés comme le homard. Le Blanc de Blancs accompagne souvent une dégustation d'huîtres ou un foie gras. Les champagnes qui ont longtemps vieilli en cave conviennent au caviar et aux truffes.

Quelle saveur?
Les consommateurs qui souhaitent boire plutôt un champagne avec des saveurs d'épices, de truffes aux senteurs de beurre frais et de tabac blond doivent choisir un "champagne de corps". Préférer ainsi un alcool produit en majorité avec le Pinot Noir ou Meunier.

Pour des arômes de rose, de miel et de pêche de vigne, il est préférable d'opter pour un champagne rosé et certains demi-secs. Le détail à prêter attention pour ceux qui aiment ou détestent les vins de caractère : la maturation. Plus un champagne aura vieilli, plus celui-ci sera "fort".

Par ailleurs, les années de maturation donnent naissance à différentes saveurs. Un champagne dit "jeune", c'est-à-dire de 15 mois à 3 ans de maturation, révélera des goûts de fleurs blanches, d'agrumes et de fruits frais. Les champagnes dits matures - de 3 à 5 ans de maturation, ont des saveurs d'arômes de fruits mûrs et confits. Les vins de champagne dits de plénitude, dont la maturation demande au moins 5 ans, expriment des saveurs de fleurs séchées et d'arômes grillées.

A quelle température?

Il faut le servir entre 8 et 10°C. On évite à tout prix le congélateur, pour plutôt glisser la bouteille dans son seau de glace pendant 20 minutes. Sinon, conservez-la durant 3 à 4 heures dans le bas du réfrigérateur.

Par LEXPRESS.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires