3 femmes racontent le parfum de leurs hommes

17/03/10 à 14:05 - Mise à jour à 14:05

Source: Weekend

De trois générations différentes, nous racontent la fragrance des hommes qui comptent dans leur vie.

3 femmes racontent le parfum de leurs hommes

De trois générations différentes, nous racontent la fragrance des hommes qui comptent dans leur vie.

Fantasme de petite fille, souvenir innascible d'une fragrance tendre qui vous enveloppait enfant, mémoire d'un flacon sur l'étagère de la salle de bains ou dans la boîte à gants: toutes les petites filles se rappellent leur père à travers un parfum. En grandissant, elles rencontrent d'autres hommes, d'autres paysages olfactifs, et se construisent d'autres capiteuses et puissantes histoires d'amour. Nous avons demandé à trois d'entre elles, Laure, Alexandra et Marie, de nous parler du parfum de leur père et de celui de l'homme qui partage leur vie. Autant de jolis témoignages...

Laure P*** 23 ans, assistante de mode

Habit rouge de Guerlain pour mon père

"Mon père est chirurgien, c'est un homme calme, pondéré, qui n'élève jamais la voix, mais il a toujours eu une certaine fougue dans sa façon de se parfumer. Le matin, quand il avait fini de s'habiller, avant de partir au travail, il vaporisait d'un geste large un grand nuage d'Habit rouge, de Guerlain, sur sa tenue du jour. J'ai quitté la maison quand j'ai eu 17 ans, et, bizarrement, mon père a changé de parfum. Il s'est mis à porter Dior Homme et ne l'a plus quitté depuis. Pourtant, son parfum restera pour moi toujours Habit rouge. C'est sans doute un fantasme de petite fille, mais il incarne le père dans toute sa splendeur. Un bouquet poudré et citronné: le parfum d'un homme charismatique et frais à la fois." 52¤ les 50 ml.

Vétiver Tonka d'Hermès pour mon chéri
"Je ne vis avec mon amoureux que depuis cinq mois, mais je crois ne l'avoir jamais vu porter la moindre goutte de parfum! Même s'il aime L'Eau, de Diptyque, que je porte (et il m'a d'ailleurs dit que cette fragrance était l'une des choses qui l'avait beaucoup séduit en moi), lui-même ne se parfume jamais. En revanche, il fait quelque chose que j'adore: il aime, avant de se coucher, vaporiser un peu de Vétiver Tonka dans ses draps. C'est sa seule dérogation au parfum, et je trouve cela à la fois mystérieux et assez sexy, pour tout dire. En tout cas, j'adore succomber à son péché de gourmandise."170¤ les 100 ml.

Et s'ils osaient changer, Laure pourrait offrir

A son père : Burberry Sport, aux notes de pamplemousse fondues dans l'ambre et le santal. 64¤ les 75 ml.

A son chéri: Biscotti, de Marc Jacobs, un splash frais et léger, aux notes de biscuit et de fleur d'oranger. 68¤ les 300 ml.

Alexandra G***36 ans, directrice de sites Internet

Aramis d'Estée Lauder pour mon père

"A la ville, à la campagne et même dans la boîte à gants de sa voiture, mon père a toujours eu un flacon d'Aramis. Il a découvert ce parfum quand il avait 30 ans, au duty free d'un aéroport, alors qu'il était en partance pour l'Afghanistan. Il a d'abord été attiré par le nom, celui du héros d'Alexandre Dumas, auteur qu'il affectionne. Ce n'est qu'ensuite qu'il a eu un coup de coeur pour la fragrance elle-même, aux notes de cuir puissantes. Je trouve d'ailleurs qu'elle lui va comme un gant! Elle colle parfaitement à son côté viril, baroudeur. Vingt ans plus tard, il en est toujours fou. On lui a offert d'autres produits, mais il est toujours resté fidèle à Aramis. Je crois d'ailleurs que je serais déboussolée si, un jour, il décidait d'en changer." 55¤ les 120 ml.

Forest Rain de Kiehl's pour mon époux

"Aromatiquement, mon jules, c'est un peu Dr Jekyll et Mr Hyde! En fait, son coeur balance entre deux senteurs bien différentes, et il alterne l'une et l'autre en fonction des circonstances. Pour une soirée un peu apprêtée, un rendez-vous important, il mettra Wazamba, de Parfum d'Empire, un jus qu'il a découvert récemment et qui tourne, ou plus exactement tourbillonne, autour de l'encens africain. Dans la vie de tous les jours, il est adepte d'une fragrance plus fraîche, plus légère, qui est sans doute ma préférée: Forest Rain, de Kiehl's. C'est une eau de toilette qui sent le vétiver, la mousse humide et le poivre. Originale sans être ostentatoire, ce qui correspond bien à sa nature." 52¤ les 50 ml.

Et s'ils osaient changer, Alexandra pourrait offrir

A son père: L'Eau d'Issey Edition Bois, cannelle, yuzu et feuilles de sauge: tout un programme pour un explorateur. 60¤ les 100 ml.


A son époux: Chrome Sport, d'Azzaro, pétillant, aquatique et finement boisé: l'élégance discrète. 52¤ les 50 ml.

Marie F*** 47 ans, professeur des écoles

Pour un homme de Caron pour mon père "Mon père était soigné, mais pas du genre coquet. Chaque matin, il se faisait la barbe au coupe-chou et terminait en frictionnant ses joues avec une cologne anglaise à la puissante odeur de lavande. Comme beaucoup d'hommes de sa génération, il n'était pas question pour lui de se parfumer: sa cologne Yardley était juste un geste de propreté, une façon d'être net pour la journée. Cette bouteille a longtemps trôné sur l'étagère de la salle de bains, puis, un jour, elle a cessé d'être importée. Ma mère lui a alors fait cadeau de Pour un homme, de Caron, un parfum inventé dans les années 1930 et aussi très lavandé. Mon père s'est mis à le porter, mais il avait la main plus légère, car on y sent l'ambre et la vanille. Déjà bien sophistiqué à son goût..." 68¤ les 125 ml.

Fahrenheit de Dior pour mon mari

"Quand j'ai rencontré mon mari, il y a dix-sept ans, il portait déjà Fahrenheit, de Dior. Un parfum que je connaissais pour son beau film publicitaire, mais que je n'avais jamais humé. Alors que mon époux est assez classique, son parfum ne l'est pas du tout. Il sent à la fois le cuir et la violette, ce qui est plutôt audacieux. Il met toujours très peu de ce parfum, qui, sans être lourd, n'est pas fugace; et, surtout, il en porte le week-end, car, pour lui, se parfumer, c'est comme mettre la touche finale à un habit du dimanche. Il se fait beau pour toute sa famille, et pour moi en particulier! Il a essayé d'autres fragrances, Hugo, d'Hugo Boss, ou L'Eau d'Issey, d'Issey Miyake, mais il revient toujours à Fahrenheit. Fidèle." 55¤ les 50 ml.

Et s'ils osaient changer, Marie pourrait offrir
A son père: La Nuit de l'homme, d'Yves Saint Laurent, lavande toujours, mais accompagnée de bois ardents: cèdre et santal. 55¤ les 60 ml.

Son mari : Lolita Lempicka au masculin, une eau à l'empreinte de verveine et de bois de violette. De quoi renouveler ses sensations. 46¤ les 50 ml.

Guillaume Crouzet, Lexpress.fr Styles

En savoir plus sur:

Nos partenaires