3 remèdes pour avoir de beaux cheveux cet hiver

03/12/09 à 09:46 - Mise à jour à 09:46

Source: Weekend

Manque de peps, de brillant, de volume ou de ressort? Les cheveux, fragilisés par les conditions climatiques hivernales, apprécient d'être bien traités, voire chouchoutés. Trois maux et leurs remèdes.

3 remèdes pour avoir de beaux cheveux cet hiver

Ils sont secs et cassants

Vous pensiez que l'été est la saison la plus aride pour les cheveux? Pfff! En été, le corps transpire et les glandes sébacées moulinent à plein rendement, les lubrifiant et les hydratant très bien. L'hiver, en revanche, l'humain ne cessant de passer d'un extérieur froid et humide à un intérieur chaud et sec, ses cheveux manquent d'éléments lénifiants. "Quand le taux d'humidité dans l'air diminue, explique Nadine Pomarède, dermatologue spécialisée en cosmétologie, l'eau contenue dans la fibre capillaire s'évapore." Or, plus les cheveux manquent d'eau, plus ils deviennent secs (forcément) et cassants; poreux aussi, donc sensibles à la pollution - ce qui n'arrange rien - et difficiles à démêler, à cause des écailles hérissées.

La solution? Nourrir, abreuver, biberonner. "L'idéal est d'utiliser un duo shampooing - après-shampooing hydratants, précise Eric Stipa, fondateur de la chaîne de salons qui porte son nom. Et de ne jamais s'aventurer la tête mouillée dehors quand la température est au-dessous de zéro. Il y a en effet de vrais risques que les cheveux gèlent, ou du moins l'eau qu'ils contiennent. Et que, sous cet effet, ladite eau gonfle, se dilate et exerce une pression tout à fait néfaste sur la fibre des cheveux."

Ils manquent d'éclat

Autre inconvénient de la saison: la chevelure devient apathique et manque d'éclat. "Ce problème est la conséquence directe du précédent, continue Nadine Pomarède. Lorsque le cheveu se dessèche, sa surface devient inégale. Les écailles se soulevant, il prend un aspect rêche, sans ressort et terne, puisque la lumière ne s'y reflète plus bien." Est-ce tout? Non non. Les bonnets antifroid sont eux aussi ennemis du rebond. Comment y remédier sans se geler les lobes? Trois ou quatre torsades, attachées sur le dessus de tête par une épingle à chignon évitent de tout aplatir. Après avoir ôté le couvre-chef, il faut, selon John Nollet, coiffeur émérite outre-Atlantique: "Pencher la tête en avant, vaporiser un peu de laque, se coiffer avec les mains, puis balancer les cheveux en arrière. Volume assuré après fignolage devant le miroir." On peut aussi s'offrir des cures de produits antichute: même si on ne perd pas ses cheveux, ça leur redonne un vrai tonus.

Ils sont électriques

Le froid et les changements soudains de température chargent les cheveux d'électricité statique. Ils se hérissent, deviennent à peu près incontrôlables. Cela s'explique par le fait que la kératine - l'élément majeur du cheveu - est fragilisée par le manque de lipides. "Limitez les shampooings, explique Laurent Decreton, pour L'Oréal Professionnel. Au maximum trois par semaine. Adoptez des bases lavantes douces ou gainantes, une brosse en soies de sanglier ou à picots en plastique souple (surtout pas en métal, conducteur) et usez, à sec, sur les pointes, de crèmes et de sérums sans rinçage. Les coiffures antifroid mentionnées plus haut sont aussi désastreuses pour la respiration capillaire. La solution? Enfermer ses cheveux dans un foulard de soie avant de les chapeauter. Le tissu inversera la charge. Autre option: vaporiser un peu de laque. Alourdis, les cheveux s'assagissent. Dernier point, il est préférable de n'utiliser le sèche-cheveux qu'avec circonspection, en ventilant le plus possible à froid et en n'approchant pas l'appareil trop près de la tête.

Des antirides pour les cheveux?

Comme la peau, les cheveux n'échappent pas à l'affront du temps. Avec l'âge, c'est tout le métabolisme capillaire qui fonctionne au ralenti. Parfois même, autour de la ménopause, qui crée un dérèglement hormonal, ou lors d'un régime trop brutal, les femmes constatent une diminution de leur masse capillaire. Pas de panique ! De nouveaux traitements antiâge promettent de rétablir le capital jeunesse des cheveux en en repulpant la fibre avec des céramides et en la protégeant par des lipides. "Nous assistons à un réel engouement pour ces produits, qui concilient nutrition et souplesse, confirme Laurent Decreton. Pour un résultat optimal, dès la quarantaine, effectuez des cures d'un mois, à chaque changement de saison."

Virginie Skrzyniarz,, Lexpress Styles

Nos partenaires