5 commandements pour bronzer intelligent

04/06/15 à 10:42 - Mise à jour à 10:57

Source: Weekend

Le soleil est là ! Voici les 5 commandements pour en profiter sans brûler.

5 commandements pour bronzer intelligent

© istock

Doper son assiette

L'exposition solaire provoque un stress oxydatif sur la peau qui va déclencher la production de radicaux libres, s'attaquant à leur tour aux cellules dont elles modifient l'ADN. Comme l'épiderme se défend naturellement en produisant des antioxydants, pourquoi ne pas lui donner un petit coup de main en privilégiant les aliments riches en vitamines A, C et E et en oméga-3 voire en s'offrant une cure de compléments alimentaires (comme Oenobiol Solaire ou Innéov Solaire Intensif Antiox) à démarrer trois semaines avant de partir en vacances et à prolonger pendant toute la durée du séjour, et ce dans le but de limiter les risques de coups de soleil et de dégâts à long terme. Un adjuvent particulièrement recommandé pour les phototypes clairs qui brûlent presque toujours au soleil.

Appliquer régulièrement et correctement le produit

La quantité préconisée par l'OMS, celle aussi qui est utilisée pour tester les produits, équivaut à 2 mg de crème par cm2 de peau, soit à peu près sept cuillères à café pour tout le corps, à renouveler en théorie toutes les deux heures, ce qui impliquerait de vider un demi-tube de produit solaire par jour de plage ! Ne lésinez donc pas sur les doses et remettez-en le plus souvent possible surtout pendant les heures à risque si vous ne pouvez pas éviter de vous exposer. Un petit spot filmé en caméra UV par Nivea permet d'ailleurs de démontrer de manière bien visible que les solaires sont essentiels pour préserver la peau. Sachez aussi que contrairement aux idées reçues, même couvert de crème vous synthétiserez la vitamine D... puisqu'aucune protection n'est suffisamment parfaite pour arrêter tous les rayons UVB.

Préférer un indice élevé

Même un SPF50+ n'empêche pas de bronzer, il permet seulement de rester plus longtemps au soleil sans risque de brûlures. En la matière, le Belge est d'ailleurs plutôt bon élève si l'on en croit les données communiquées par la pharmacie belge en ligne Newpharma sur les comportements d'achat de ses clients. Les indices les plus élevés représentent près de 70 % des ventes, ce qui permet d'établir un indice moyen de protection de 35,7.

Se protéger jusqu'au bout

Surtout ne pas baisser la garde sous prétexte que l'on a déjà bronzé. La crème solaire reste toujours de rigueur. Tout au plus peut-on avec prudence choisir un produit avec un indice inférieur, l'occasion, pourquoi pas, d'essayer une autre texture dont la découverte démultipliera le désir d'application. Sachez aussi qu'il est illusoire d'espérer bronzer plus au-delà d'une semaine. La peau n'est pas réellement plus foncée, elle s'épaissit, c'est tout !

Consulter la météo solaire

D'accord, c'est un chiffre de plus à apprivoiser mais l'index UV qui varie de 1 à 11 permet de se faire une idée du " risque solaire " lié à l'endroit où l'on se trouve et d'adapter sa protection en fonction. De nombreuses applications pour smartphone permettent même de suivre l'évolution de cet index au cours de la journée. Plusieurs études ont déjà pu démontrer que les utilisateurs de ces apps adoptaient des comportements plus responsables face au soleil. L'autre bonne nouvelle ? Les ados et les jeunes adultes en sont les plus friands.

  • Retrouvez d'autres conseils et les meilleurs produits solaires du moment dans le dossier " Profiter du soleil " du Vif Weekend de ce 5 juin 2015.

En savoir plus sur:

Nos partenaires