10 éco-résolutions simples, à prendre dès aujourd'hui

12/01/17 à 13:04 - Mise à jour à 14:52

Chaque année, au mois de janvier, il est d'usage de se fixer de nouveaux objectifs, ces fameuses résolutions, pour commencer du bon pied et tâcher de devenir un être meilleur. Vaste programme. Et si cette année, on axait nos résolutions vers un mode de vie plus sain, plus éthique et plus écologique ? Voici quelques idées d'écorésolutions, afin de prendre soin davantage du monde qui nous entoure, et donc de soi.

Acheter en vrac

Parce que le meilleur déchet est celui que l'on ne produit pas, il est aujourd'hui facile d'opter pour des épices, du thé, du café, des boissons ou encore des produits d'entretien en vrac, sans emballage. Ce faisant, on réduit également le gaspillage alimentaire, puisque l'on apprend à acheter en juste quantité.

Utiliser des contenants réutilisables pour stocker ses aliments

Utiliser des contenants réutilisables pour stocker ses aliments © Istockphoto

En finir avec les gobelets en plastique

Le gobelet jetable en plastique consomme beaucoup d'énergie pour sa fabrication et génère une quantité importante de déchets, et ce pour une durée de vie extrêmement courte. En apportant chacun son propre verre ou mug au bureau, on limite la consommation de gobelets distribués par les machines, et aussitôt jetés.

En finir avec les gobelets en plastique qui génèrent beaucoup trop de déchet

En finir avec les gobelets en plastique qui génèrent beaucoup trop de déchet © Istockphoto

Planifier ses repas de la semaine

En planifiant ses repas à l'avance (pour la semaine ou le mois), on s'assure de manger des plats à la fois variés et équilibrés. On évite également le gaspillage alimentaire (pas de reste ni de denrées périmées), les dépenses superflues et on gagne du temps sur celui passé à faire des courses. En effet, plus besoin de réfléchir quotidiennement à ce que l'on va manger: on sait ce qui est prévu et on a déjà tout ce qu'il faut dans le placard.

Planifier ses repas à l'avance permet de réduire le gaspillage alimentaire.

Planifier ses repas à l'avance permet de réduire le gaspillage alimentaire. © Istockphoto

Consommer local

Objectif : réduire à son échelle, l'impact des transports. A l'heure actuelle, l'exportation des produits alimentaires s'est tellement banalisée à travers le monde, que l'on ne se pose même plus de question sur la provenance des produits qui composent nos repas. Or, moins les aliments parcourent de kilomètres, plus notre empreinte carbone est réduite. Acheter directement auprès des producteurs permet également de réduire les déchets et les emballages.

Acheter aux producteurs locaux permet de limiter le transport et l'exportation des produits alimentaires.

Acheter aux producteurs locaux permet de limiter le transport et l'exportation des produits alimentaires. © Istockphoto

Utiliser un tote bag pour faire ses courses

Les sacs en plastique c'est fini, on passe donc aux tote Bags. Pratiques, écologiques et originaux ces sacs réutilisables sont devenus des accessoires de mode à part entière. Plus solides que les sacs en papier, ils permettent de supprimer les déchets liés aux emballages de manière plus efficace.

Utiliser un tote bag pour faire ses courses.

Utiliser un tote bag pour faire ses courses. © Istockphoto

Utiliser un moteur de recherches "vert"

On y pense rarement, mais une simple recherche sur le web dégage l'équivalent de 7g de CO2 dans l'atmosphère. En cause, la consommation d'énergie des immenses data centers. Pour surfer sur le web sans contribuer au réchauffement climatique, on se tourne vers Ecosia, le moteur de recherches vert et caritatif, puisqu'il reverse 80 % de ses revenus publicitaires à un programme de reforestation, un peu partout dans le monde (Burkina Faso, Pérou ou encore Madagascar.)

Ecosia investit dans la plantation d'arbres à travers le monde.

Ecosia investit dans la plantation d'arbres à travers le monde. © Istockphoto

Prendre soin de la qualité de l'air et de l'eau

Nous passons souvent plus de temps à l'intérieur qu'à l'extérieur, surtout l'hiver. Or, l'air à l'intérieur des logements est souvent plus pollué que celui de nos villes. Lutter contre les fumées telles que le monoxyde de carbone, les différents polluants et l'humidité, génératrice de moisissures, est donc primordial. En aérant au moins 15 minutes son chez soi quodiennement, on contribue à la bonne santé de sa maisonnée.

L'eau du robinet a souvent besoin d'être purifiée, surtout en ville. Utiliser du charbon actif dans son eau permet de filtrer les mauvaises substances et d'améliorer le goût de l'eau. Cette méthode nous permettra de faire l'économie d'achat de bouteilles et réduira la quantité de déchets produits par la famille.

Aérer sa maison est important pour préserver la qualité de l'air.

Aérer sa maison est important pour préserver la qualité de l'air. © Istockphoto

Faire un potager

Que l'on ait un jardin ou pas, pas forcément besoin de grands espaces pour faire pousser certains légumes, fruits ou herbes aromatiques. Un balcon ou de petites surfaces suffisent pour faire pousser ce qu'il faut pour sa cuisine du quotidien. Selon la saison, betteraves, choux, concombres, fèves, fraises, haricots verts, salades, tomates ou encore les navets sont faciles à cultiver. Les herbes aromatiques, très pratiques, sont également faciles à faire cultiver. Pensez simplement à bien exposer vos plantations, les arroser correctement et à les protéger du vent.

Faire un potager sur son balcon.

Faire un potager sur son balcon. © Istockphoto

Supprimer la publicité de sa boîte aux lettres

Même si on parle depuis un moment de la suppression de la publicité dans nos boîtes aux lettres, il est important de la demander réellement (en collant un avis sur sa boîte) afin de ne plus recevoir les journaux et autres catalogues qui finissent systématiquement à la poubelle et représentent donc des déchets inutiles. Moins de déchets, et aussi moins de tentation d'achats inutiles.

Supprimer la publicité de sa boite aux lettre en posant un avis.

Supprimer la publicité de sa boite aux lettre en posant un avis. © Istockphoto

Utiliser les transports en commun et le vélo aussi souvent que possible

En ville, se déplacer en bus ou en métro est souvent plus économique que le prix de l'essence d'une voiture et de son stationnement. Nettement plus variés que le simple trajet en voiture, les transports en commun font bouger davantage, rien qu'au fait de se déplacer des arrêts de métro aux arrêts de bus, et non plus seulement jusqu'à son volant. Ils permettent d'alléger les routes et donc la pollution due aux échappements. Quant au vélo, on ne vantera jamais suffisamment les mérites de son usage quotidien.

Utiliser dès que possible le vélo pour aller au boulot

Utiliser dès que possible le vélo pour aller au boulot © Istockphoto

Par Justine Toussaint (stagiaire)

Nos partenaires