6 manières naturelles d'humidifier son chez soi, en hiver

10/12/15 à 15:36 - Mise à jour à 15/12/16 à 14:07

Quand les jours refroidissent, la tendance est à chauffer, et à moins aérer. A tort. L'air est alors plus sec, ce qui cause de nombreux désagrements, plus ou moins graves. Alors voici comment humidifier l'air de votre intérieur, de manière tout à fait naturelle, pour un confort maximum.

Pleinement dans l'automne, presque dans l'hiver, le chauffage s'est installé peu à peu dans nos maisons. Avec les désagréments attenants, comme la peau qui s'assèche, la fatigue qui gagne du terrain, une prédisposition accrue aux refroidissements, les muqueuses du nez et des yeux qui elles aussi en patissent, sans compter le niveau de poussière qui augmente, l'air qui est plus pollué et la charge en électricité statique qui augmente. En somme, l'inconfort est (presque) total.

Or les médecins et spécialistes recommandent une humidité relative à l'intérieur des pièces de 40 à 60% pour bien-être de ses occupants. Voici comment créér et entretenir une atmosphère confortable et saine.

1. Linge mouillé

.

. © iStockphoto

Si vous n'en avez pas encore, procurez-vous un étendoir et mettez-y votre linge mouillé à sécher dans la pièce qui manque d'humidité. En plus d'économiser l'énergie consommée par le sèche-linge (qui est un des appareils les plus énergivores), vous ferez grimper le taux d'humidité de votre maison. Cette méthode n'est malheureusement pas une solution sur le long terme puisqu'une fois vos vêtements secs, l'effet disparaît.

2. Bassine d'eau

.

. © iStockphoto

Voilà une petite astuce tout simple pour humidifier une pièce: suspendez un récipient peu profond près d'une source de chaleur. La chaleur fera en sorte que l'eau s'évapore, ce qui augmentera le taux d'humidité de votre maison. Vous pouvez aussi opter pour le traditionnel humidificateur en céramique.

3. Plantes

Les cyclamens, idéals pour humidifier l'air d'une maison

Les cyclamens, idéals pour humidifier l'air d'une maison © iStockphoto

En plus d'être agréables à la vue, les plantes libèrent naturellement de l'humidité de par le process naturel appelé transpiration végétale.

Le cyclamen par exemple, est un excellent remède contre l'air sec. Ses feuilles libèrent la vapeur d'eau à travers les stomates et sert ainsi de régulateur d'humidité.

Le chlorophytum agit sur le benzène, le toluène, le monoxyde de carbone et le formaldéhyde. Cette plante est donc idéale pour un environnement sec et gazeux. Il faut cependant éviter de la placer dans des endroits trop secs et chauds, comme un radiateur. Privilégiez les lieux les plus humides de la maison.

Bien qu'ils puissent atteindre les 15 mètres de largeur et 30 de hauteur, les ficus restent quand même adaptés pour l'intérieur et ont une durée de vie de quelques années. En plus de cela, ils ont une excellente capacité d'absorption du formaldéhyde (que l'on retrouve dans les produits de bricolage, d'entretien, revêtements de murs, de sols ou de meubles, dans les plastiques, dans la fumée de tabac).

Le sentiment de sécheresse peut aussi être lié à la pollution intérieure.

Lire aussi : Le top 20 des plantes qui purifient l'air d'une maison

4. Aérez

Aérer est indispensable, notamment en hiver

Aérer est indispensable, notamment en hiver © iStockphoto

Au minimum matin et soir, pendant une quinzaine de minutes à chaque fois.

5. Eteignez la hotte pendant la cuisson

Eteindre sa hotte est une première étape vers un air moins sec

Eteindre sa hotte est une première étape vers un air moins sec © iStockphoto

Avant d'acheter un humidificateur, la première étape peut être tout simplement de réduire la source de cette sécheresse.

6. Laissez la porte de votre salle de bains ouverte après avoir pris une douche

.

. © iStockphoto

Lorsque vous prenez votre douche, laissez la porte de la salle de bains ouverte. La buée se répendra alors dans toute la maison. Attention cependant, si de la moisissure a tendance à apparaître sur vos mur, auquel cas cette méthode n'est pas vraiment recommandée.

Nos partenaires