Changer de vie : ils ont tout plaqué pour faire le métier de leur rêve

14/12/17 à 11:30 - Mise à jour à 13:46
Du Le Vif Weekend du 15/12/17

Ils avaient une belle carrière toute tracée et l'ont plaquée pour un métier manuel. Ces audacieux sont désormais ébénistes, cuisiniers, carreleurs, bouchers, fleuristes... Une attitude révélatrice de notre époque, de ses limites et de ses nouveaux besoins.

C'est l'histoire d'une graphiste qui a repris des études de cuisine, d'une autre qui retape et restaure désormais des meubles. D'un juriste en train d'étudier le dessin industriel, d'une bachelière en droit devenue carreleuse. D'un journaliste parti ouvrir un resto ou d'une architecte qui lance son food truck. Et cetera, et cetera. Des réorientations de carrière aussi catégoriques, on en connaît tous dans notre entourage, de près ou de loin. Certains s'étonnent de ces choix, à l'encontre des conventions sociales et culturelles. D'autres les admirent, un brin d'envie dans les yeux.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires