J'ai testé: le "city running" ou la découverte d'une ville au pas de course

05/06/15 à 10:42 - Mise à jour à 08/06/15 à 10:06

Source: Weekend

Singapour, Barcelone, Amsterdam et maintenant Anvers, Namur et Bruxelles, la nouvelle mode ludique du running est aux tours guidés urbains en courant. On a testé ce nouveau concept sportif à Amsterdam.

J'ai testé: le "city running" ou la découverte d'une ville au pas de course

© David Stegenga

Dans la folie ambiante du running, la nouvelle tendance allie culture, sport et tourisme: dans le jargon, on nomme ces courses sur petite distance "city run" ou "sight jogging". Le concept : découvrir une ville, baskets aux pieds, en courant. Nous l'avons testé au coeur d'Amsterdam.

Le rendez-vous est fixé un jeudi en fin de matinée devant un café cosy niché dans une petite rue du centre-ville. Paul est notre guide du jour. L'homme, un runneur accompli, a la silhouette athlétique, il est aussi personal coach motivé et motivant. Il mène notre troupe d'une dizaine de journalistes et de blogueurs passionnés de running de main de maître. La course est émaillée de brefs arrêts aux différentes curiosités amstellodamoises. Certainement pas de long cours d'histoire ici, mais plutôt de courtes anecdotes, question de ne pas (trop) casser le rythme.

Et hop, on repart, à travers les petites rues étroites du Red Light District. Un itinéraire des plus typiques jalonné de vitrines aux néons rouges (tiens, tiens, certains coureurs ralentissent), de canaux romantiques, de coffee shops aux effluves titillant les narines, de jolies petites boutiques de créateurs très tentantes...Il faut prendre garde car les deux-roues dont sont si friands les Hollandais surgissent de partout, sans parler des trams circulant sur les plus grandes artères. Et pour Paul, pas question de traîner aux feux rouges, au risque de se voir distancier par tout le groupe qui évolue à un bon rythme! Une surprise nous attend: au détour d'une rue, on aboutit dans l'Amsterdam Museum. Sa galerie des Gardes Civiques est l'une des rares parties d'un musée qui donne carrément dans une rue, c'est l'occasion d'admirer des oeuvres du 16ème et 17ème siècle, mais quelques minutes seulement car nous voilà déjà repartis sur les pavés.

Le parc Vondel

Le parc Vondel © David Stegenga

Ne pas se choper un tram ou un vélo !

Car c'est bien la difficulté principale de la course urbaine: faire attention à tous les éléments qui nous entourent, en essayant de profiter au maximum de ce que la ville offre aux regards. Une équation complexe. Au bout de ce premier run dans les rues de la capitale, mon sentiment est assez mitigé. Une question d'habitude sans doute, moi qui m'entraîne d'ordinaire en rase campagne ou dans un bois les écouteurs vissés sur les oreilles. Ici, pas question de se couper des bruits ambiants, au risque de se faire choper par un tram ! Je ressens aussi une certaine frustration de ne pas pouvoir évoluer en continu à la même vitesse, car nous sommes ralentis par les nombreux obstacles urbains.

J'ai testé: le "city running" ou la découverte d'une ville au pas de course

© David Stegenga

Après une petite séance de stretching au bord d'un agréable étang, le second run planifié l'après-midi par Paul traverse le beau parc Vondel. Dans ce espace de verdure interdit à la circulation, je me sens plus dans mon élément. On termine la course après avoir enjambé quelques jolis ponts au beau dénivelé (qui a dit que les Pays-Bas étaient plats ?).

En résumé, l'expérience est intéressante, mais je ne suis pas convaincue au point de vouloir la réitérer dans d'autres villes d'Europe où je préfère flâner à mon aise afin d'en admirer toutes les facettes. Mais pour les accros du running qui ne peuvent pas s'en passer, même en vacances, la formule est idéale et leur procurera leur dose d'endorphines.

En pratique

  • Après Gand, Anvers et Namur, Bruxelles accueille un Urban Trail le 5 juillet. Le parcours se fait sans guide sur un parcours d'environ 10 km à travers les bâtiments historiques du centre-ville, sans oublier quelques trésors cachés. L'un des moments forts : le passage par l'Eldorado, une salle de cinéma art déco de 1931 qui fait aujourd'hui partie du complexe UGC.

J'ai testé: le "city running" ou la découverte d'une ville au pas de course

© DR

J'ai aussi testé : le total look Odlo

Pour cette journée de running à la découverte d'Amsterdam, l'équipementier scandinave Odlo nous a habillés de pied en cape pendant et après la course afin de tester en situation réelle sa collection estivale: brassière de maintien, tee-shirt perspirant, legging seconde peau au motif psychédélique pixelisé (véritable coup de coeur!), veste coupe-vent ultra-légère au look vintage qui n'entrave pas les mouvements lors de l'effort. Et pour se réchauffer après avoir sué (ou ne pas se refroidir avant de démarrer): un hoodie super confort et son pantalon assorti. Comme il tombait quelques gouttes, nous avons enfilé une veste de pluie au look sexy et sportif, un combo pas toujours évident pour un habit de sport. Odlo, dont le slogan est "the art of layering" est réputé pour ses matières sophistiquées à superposer et ses coupes bien étudiées au look à la fois moderne et intemporel.

En savoir plus sur:

Nos partenaires