"Ma vie en mode feignasse", Valentine a testé

11/05/17 à 15:15 - Mise à jour à 15:16
Du Le Vif Weekend du 05/05/17

"Je suis crevée" fait probablement partie de mes expressions phares. En cause, mon mode de vie un brin speed que m'impose mon statut de maman solo indépendante. Mais pas que.

"Ma vie en mode feignasse", Valentine a testé

© Valentine Van Gestel

Car après une introspection - merci madame bobo à la tête -, j'ai réalisé que cela faisait partie de ma nature. J'aime être occupée, j'aime la diversité, j'aime la nouveauté. Paradoxalement, j'envie la nonchalance de certains proches. Leur détachement au temps, leur lâcher-prise, leur laisser-vivre.

"Ma vie en mode feignasse", Valentine a testé

© Valentine Van Gestel

Dans cette optique, Ma vie en mode feignasse, paru aux éditions de l'Opportun (cela ne s'invente pas), m'apparaissait comme le guide idéal, " plein de conseils utiles " pour enfin apprendre " à ne pas remettre à demain ce que je peux faire après-demain ", à moi, adepte du " ce qui est fait n'est plus à faire ".

Déception au rendez-vous. Le guide s'est révélé être une ribambelle de trucs et astuces dignes d'un blog de teenager se voulant swag. Basé sur le même schéma de mise en situation que La femme parfaite est une connasse - qui m'avait bien fait marrer -, cet ouvrage m'a royalement déçue. Si la plume des soeurs Girard était drôle, celle de Fergie - que je soupçonne d'ailleurs d'avoir choisi un pseudo pour s'épargner une casserole - manque de style.

"Ma vie en mode feignasse", Valentine a testé

© Valentine Van Gestel

Son type de conseil ? Acheter deux lave-vaisselle (pour alterner vaisselle propre et sale sans devoir la ranger), partir au Club Med cinq semaines, se laisser pousser les poils et menacer son homme de lui épiler son service 3-pièces en cas de plainte, mettre tout sur le dos de son enfant pour éviter les invitations qui ne nous tentent pas (là, j'admets avoir déjà utilisé le stratagème ! )...

Non seulement ses recommandations m'ont à peine soutiré un sourire, mais la plupart m'ont limite agacée ! Car son cheval de bataille, c'est de nous apprendre à déléguer nos corvées aux proches, amis ou collègues. Une façon d'agir qui ne m'inspire ni admiration, ni respect.

"Ma vie en mode feignasse", Valentine a testé

© Valentine Van Gestel

Soyons clairvoyante, je suis vouée à faire partie des personnes actives et organisées dont les fainéants abuse(ro)nt. Je dois néanmoins admettre que ce livre, quelque part, a atteint son objectif : si généralement, je suis tenace pour mes lectures professionnelles, cette fois, lorsque j'ai compris à mi-chemin que je ne tirerais rien de grisant ou d'intéressant de cet ouvrage, je l'ai tout simplement refermé. Non sans une certaine jouissance.

Mon avis ? Soyez une feignasse : dispensez-vous de cette chose et plongez plutôt dans un bon roman.

Nos partenaires