On a testé : l'initiation chamanique

14/10/16 à 14:26 - Mise à jour à 14:26

Source: Weekend

Samedi, 10 heures. Une odeur de sauge brûlée embaume le "pigeonnier" de l'association Terre-Rêves, à Auderghem. Isabel Verhaeghe de Naeyer, massothérapeute, et Anne-Marie Raison, spécialisée en thérapie corporelle biodynamique, m'accueillent avec une tisane.

Elles vont m'initier, avec d'autres volontaires, à une expérience chamanique : aller à la rencontre, grâce à un état de conscience modifié, de notre animal totem. "Une partie de vous, un potentiel pouvoir, un guide intérieur duquel vous vous coupez, pour diverses raisons, au fur et à mesure que vous expérimentez cette carnation. Renouer avec cet animal "médecine" permet de le consulter, de lui demander son aide sur le chemin spirituel."

On a testé : l'initiation chamanique

© Valentine Van Gestel

L'animal peut être sauvage ou symbolique. Même un serpent à trois têtes peut m'attendre. L'important est ce qu'il touche en moi.

Tour de table : nous sommes sept femmes de 36 à 87 ans. Marie, la doyenne, admet que tout ça est un peu bizarre pour elle, "mais je veux bien une licorne !" Rires.

On commence avec l'"Appel aux directions", un rituel traditionnel celtique et amérindien pratiqué pour honorer les puissances de la nature et du cosmos. Le but étant d'ouvrir les canaux subtils, les voies de la perception. Le son du tambour est puissant. C'est d'ailleurs lui qui nous fera voyager. Couchée confortablement, les yeux bandés, je me détends au son de la voix d'Anne-Marie. Elle m'invite à me promener dans un paysage magnifique, je suis à Siem Reap, au Cambodge. J'aperçois un passage dans les racines de l'arbre du temple Ta Prohm.

On a testé : l'initiation chamanique

© Valentine Van Gestel

Le tambour prend le relais. Mon coeur bat la chamade, mes paupières s'agitent. J'appréhende, mais je m'y engouffre, comme suggéré. Il fait noir. J'aperçois des poils blancs. A nouveau du noir. Puis une araignée. Façon Spider-Man. L'univers de mon fiston inspire visiblement mon inconscient. Noir. Le ventre de l'araignée. La terre qui remue. Noir. Une plume de paon. Noir.

Le tambour accélère le tempo, signe qu'il faut remonter, pour revenir à nous. Nous sommes invitées à dessiner ce que nous avons vu, puis à danser avec notre animal sur de la musique amérindienne.

On a testé : l'initiation chamanique

© Valentine Van Gestel

Marie a vu un dauphin lui sourire, Zoé raconte, les larmes aux yeux, sa rencontre avec une louve. Nous reprenons, après un débriefing de l'expérience, un nouveau voyage avec une intention précise. Cette fois, mon tunnel est tissé de fil blanc, tout va très vite, les fils deviennent multicolores. C'est un festival chromatique. J'aperçois les ailes d'un papillon. Le spectacle est somptueux. J'ai la gorge nouée. Quand je demande s'il s'agit de mon animal totem, tout redevient noir. Fin du spectacle.

J'en déduis qu'il est temps d'apprendre à contempler avant de parler...

Prochains ateliers sur www.totem-71.webself.net

Nos partenaires