On a testé : le Swissjump

14/11/16 à 10:23 - Mise à jour à 16/11/16 à 09:29

Source: Weekend

Depuis que je suis gamine, j'ai une affection particulière pour les trampolines. Tant pour la sensation de légèreté qu'ils génèrent, le dynamisme et la joie de vivre qu'ils inspirent que leur invitation au dépassement de soi.

On a testé : le Swissjump

© Valentine Van Gestel

En voyant le dépliant d'un cours de Swissjump, un concept de fitness sur un mini-trampoline, j'ai immédiatement eu envie d'essayer.

On a testé : le Swissjump

© Valentine Van Gestel

Maddy Lecomte, naturopathe et conseillère en nutrition, était la première à se lancer, il y a un an, dans l'aventure. Lorsque ses problèmes de dos se sont atténués, puis que son kiné l'a encouragée, ayant remarqué un changement morphologique dans sa colonne vertébrale, elle est devenue accro. Elle y a donc vu l'activité rêvée pour sa patientèle trop sédentaire. "Bien manger ne suffit pas pour avoir une silhouette tonique, il faut également bouger !"

Huit trampolines de couleurs différentes sont disposés autour de celui de la coach. Certains ont des élastiques plus souples, ce qui permet de choisir un niveau d'intensité de la séance : ils nécessitent plus d'équilibre, et font donc plus travailler. Contrairement à un ressort, l'élastique permet un retour plus en souplesse, moins sec. Il accompagne le mouvement.

Je commence l'échauffement, grand sourire. Dès la première chorégraphie entamée, je suis déjà larguée. Les "pas" sont simples (limité par la circonférence de l'engin, on saute à gauche, à droite, devant, derrière, sur le côté...), mais je suis vachement à la traîne. Incapable de suivre la rapidité d'exécution de la lumineuse Maddy : quand je fais un saut, elle en a déjà fait deux. Je suis à contre-temps tout le temps.

On a testé : le Swissjump

© Valentine Van Gestel

Sur un trampoline plus tendu, le résultat est plus concluant. Levers de genoux et talon-fesse. Du step version tonus. A la troisième chanson, mon coeur pompe, mes glandes sudoripares carburent, mes cuisses brûlent... Cette fois, c'est mon corps qui joue la carte "temps mort". Pause. Ouf, j'ai besoin d'eau.

Après trois minutes, on reprend pour bosser le haut du corps. D'abord les bras avec un élastique fitness accroché à un pied du trampoline, ensuite les abdos en se couchant sur la bête. La séance travaille l'ensemble de la silhouette, et s'achève par un stretching inspiré de positions de yoga. Coup d'oeil sur mon podomètre : j'ai déjà fait 7 689 pas ! Sérieuse avance sur les 10 000 du jour.

On a testé : le Swissjump

© Valentine Van Gestel

En quittant la salle pleine d'entrain, je croise une dame d'un certain âge pour le cours suivant, plus soft, qui me dit être ravie de ses progrès d'équilibre en seulement quatre séances. Preuve définitive que le cours peut s'adapter à l'envi(e)...

15 euros le cours, 150 euros les 12 séances consécutives.

www.swissjump.be

WeekendInformation Services

Nos partenaires