On a testé: un après-midi aux thermes nudistes

26/02/15 à 14:29 - Mise à jour à 02/03/15 à 13:37

Source: Weekend

Passer quelques heures de détente dans les eaux chaudes et enveloppantes des thermes, tout le monde l'a déjà fait. Mais avez-vous déjà tenté des thermes nudistes ? Nous avons testé pour vous.

On a testé: un après-midi aux thermes nudistes

© iStock

Me mettre toute nue au milieu d'inconnus ? À la base, l'idée ne me tentait pas forcément. Pas que je sois particulièrement pudique. Simplement je n'y voyais pas d'intérêt. Et pourtant, j'étais loin d'imaginer ce que cette expérience allait pouvoir m'apporter.

Le plus dur, c'est le premier pas.

Ne vous méprenez pas, il ne s'agit pas de se balader au bord d'une piscine les fesses à l'air en scrutant des inconnus eux aussi tous nus. Le principe est simplement de laisser tomber la serviette pour profiter pleinement des installations, soit la piscine, le sauna, le hammam ou la douche. Le reste du temps, libre à vous de porter une serviette ou un peignoir. Ou pas.

Alors j'ai respiré un grand coup, lâché ma serviette et suis descendue un peu précipitamment dans la piscine. Autour de moi, les habitués ont dû remarquer que j'étais novice. Mais une fois passée la gêne de descendre des escaliers en tenue d'Ève devant des inconnus, on savoure la caresse de l'eau chaude sur notre peau... nue. Non, vraiment ça n'a rien de comparable avec être engoncée dans un bikini ou recroquevillée dans une baignoire. Quelle sensation de liberté !

Passé le quart d'heure que vous mettrez à vous habituer à tous ces corps nus qui défilent sous vos yeux, un seul constat apparait : nous sommes tous pareils, avec nos qualités et nos défauts. Eh oui. C'est aussi bête que ça, mais qu'est-ce ça fait du bien ! On est tellement habitués à voir des images de corps parfaits à la télévision ou dans les magazines qu'on oublie la beauté et la délicatesse d'un corps humain imparfait, vieux ou jeune, gros ou mince, poilu ou non. Il n'y a plus de castes, plus de classe sociale, plus rien que ne permette de deviner laquelle est coiffeuse ou prof de français, lequel est ingénieur ou boulanger.

Constater toute cette diversité fait prendre conscience que notre propre corps n'est pas bien différent. Nos propres complexes sont vite oubliés face à toutes ces personnes qui se livrent entièrement devant nous et qui n'ont pas l'air de s'en tracasser. On prend confiance en soi et on accepte le regard bienveillant des autres sur nos propres imperfections.

Nue, on se sent vulnérable aussi et on se reconnecte à chaque cellule de ce corps qu'on passe tant de temps à habiller, maquiller, laver, hydrater, mais qu'on oublie trop souvent de regarder, avec indulgence.

Le verdict de cet après-midi: incontestablement une expérience à tenter (et adopter), pour se détendre, mais aussi pour être en phase avec son corps, loin du bruit et de l'agitation de nos vies qui bien souvent nous en détournent.

En savoir plus sur:

Nos partenaires