Christophe Robin, coiffeur : "Les femmes veulent du naturel"

06/05/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Weekend

Réveiller une coloration un peu éteinte? Il suffit d'un coup de soleil. Ou, plus sûr, de la main d'un maître. Christophe Robin, coiffeur star, dévoile ses trucs et techniques.

Christophe Robin, coiffeur : "Les femmes veulent du naturel"

© Shutterstock

Réveiller une coloration un peu éteinte? Il suffit d'un coup de soleil. Ou, plus sûr, de la main d'un maître. Christophe Robin, coiffeur star, dévoile ses trucs et techniques.

Jadis, les mannequins qui voulaient éclaircir leurs cheveux imbibaient leurs pointes de jus de citron avant de s'exposer aux rayons du plein midi. Aujourd'hui, en France, quasi 30% des femmes qui se colorent les cheveux le font en salon (source Health and Beauty). Tête-à-tête, si l'on ose dire, fidèle et confiant avec son coiffeur.

Que vous demandent les femmes?

"De la brillance et une bonne tenue dans le temps. On les comprend: une teinture qui déteint en un mois, ça énerve. Elles veulent aussi de plus en plus de naturel: les extravagances sont rares, sauf chez les actrices qui doivent souvent affronter des extrêmes, passer comme Juliette Binoche du noir corbeau au blond platine.

Je conseille de venir chez son coiffeur avec une photo de magazine illustrant ce que l'on aime. Les mots désignant la couleur étant très différemment perçus selon les gens, ça aide beaucoup."

Y a-t-il des couleurs plus prisées que d'autres?

"La tendance est au blond blondissime. Mais cela ne va qu'à celles qui le sont déjà, blondes. Les châtains sont mieux servis par des tons miels, dorés ou caramels.

Il ne faut pas changer sa couleur de base de plus de deux tons, sous peine de ternir le visage lorsque la décoloration est trop claire (les cernes sombres devenant le point le plus visible du visage) ou de le durcir si elle est trop foncée.

Rédhibitoire aussi, l'effet casque, qui aplatit ce qui devrait être modulé de reflets. Heureusement, quelques flashs suffisent à redonner de la vie. Chez moi, mais aussi chez quantité de bons artisans, on répartit des mèches autour du visage pour l'éclairer."

Côté balayage?

"Les effets très contrastés ou trop prononcés ne sont plus du tout à la mode. Une jolie mèche est celle dont le résultat sera léger en racine et plus accentué à la pointe. Ma technique préférée se fait au pinceau sur cheveux mouillés. Pas d'oxydation, un effet gloss très spontané, pas beaucoup d'entretien par la suite, c'est idéal. Et plus naturel que les touffes enveloppées dans du papier d'alu bande après bande: au final, on a des rayures... La lumière prend mieux quand c'est par surprise."


Propos recueillis par, Turonnet Maïté - L'Express Styles

Nos partenaires