Déridez-vous !

22/01/10 à 15:37 - Mise à jour à 15:37

Lisser, repasser, combler, repulper, gommer... Voici les nouvelles solutions, inspirées souvent de la médecine esthétique, qu'offre la cosméto pour retrouver un teint de rêve et une peau toute neuve.

Jadis, les crèmes se contentaient d'hydrater, de protéger et de nourrir la peau. Pas si mal pourtant, car en les appliquant méticuleusement matin et soir on pouvait prolonger son capital jeunesse d'une bonne dizaine d'années. La donne a changé avec l'explosion des injections de toxine botulique (Botox), puis d'acide hyaluronique, pratiquées par des dermatologues et des médecins esthétiques. Face à cet engouement, les laboratoires des grandes griffes de beauté ont multiplié les recherches pour proposer un nouvel arsenal de produits. Certes, il est interdit aux cosmétiques d'agir au niveau musculaire. Le défi ? Apporter une réponse cosmétique aux rides et au relâchement cutané, obtenir superficiellement un résultat qui s'apparente à un effet Botox et reculer ainsi le passage entre les mains du chirurgien. Désormais, de plus en plus de crèmes se positionnent comme une alternative douce aux injections, voire à un lifting. Elles en revendiquent même l'impact.

Contours plus nets Avec l'âge, le visage se transforme. Certaines parties se creusent quand d'autres s'arrondissent. Le but de ces soins est de restaurer les volumes et de réinscrire le visage dans un V parfait.

Rénergie Lift Volumetry de Lancôme. "Le vieillissement du visage se marque à la jonction du menton et du cou par le cumul de l'amincissement des tissus et du relâchement des contours du visage et du cou, souligne le Dr Véronique Delvigne, directeur scientifique Lancôme International. Nous nous sommes donc intéressés aux facteurs de croissance qui sont au coeur de l'activité métabolique et occupent une place stratégique dans la qualité des tissus." Le complexe GF-MVolumetryTM permet de moduler la synthèse de 4 facteurs de croissance. Très vite, la peau devient plus ferme et tendue tandis que l'angle de jeunesse du visage, situé entre le cou et le dessous du menton est corrigé de 8 % (à partir de 66 euros).

Neovadiol Gf de Vichy. La marque pharmaceutique de L'Oréal cible également les facteurs de croissance. En ligne de mire, le Proteic GF et le Pro-Xylane. Le premier stimule la synthèse de facteurs de croissance (c'est prouvé in vitro), le second renforce le tissu de soutien. Le résultat ? Un soin qui agit sur trois zones stratégiques du visage : il modèle les pommettes en comblant les sillons nasogéniens, affine le triangle entre le cou et le menton et réajuste l'ovale. Disponible en deux versions : peaux normales et peaux sèches (30 euros).

Collagenist V-Lift de Helena Rubinstein. La correction se fait en trois étapes. Des peptides et un dérivé de céramide protègent les fibres élastiques du derme pour en renforcer la structure. Puis, un actif high-tech, la glaucine en l'occurrence, déstocke les lipides pour affiner les contours. En dernier lieu, un polymère tenseur offre une remise en tension immédiate. Quatre semaines plus tard, la peau est plus ferme, plus lisse, et l'ovale du visage retrouve son joli dessin (100 euros).

Modelage en 3 D On pourrait appeler ces soins "architectes de la peau". Leurs concepts partent du principe que la peau est régie par une organisation de forces et de tensions créatrices de volume et qui assure sa fermeté, son équilibre et ... sa jeunesse.

Ultra Correction Lift Précision de Chanel. "Les fibroblastes synthétisent des fibres d'élastine et de collagène qui forment le tissu de soutien, explique Christian Mahé, directeur de la recherche et technologie Chanel. Dans une peau jeune, ces fibroblastes sont parfaitement arrimés à la matrice par des crochets appelés tensines. Avec l'âge, leur production diminue et la peau se relâche. Nous avons voulu recréer une architecture de vie en se focalisant sur ces protéines." Leur fabrication est donc stimulée grâce à l'elemi PFA, un extrait de résine végétale obtenu par le processus spécifique de polyfractionnement. Après ce "lifting cellulaire", la peau est plus dense et plus musclée (106,78 euros).

Crema Nera OMC³ de Giorgio Armani. La pierre noire d'obsidienne, synonyme de force et de vie, est la clé de voûte de ce soin luxueux. Dans sa nouvelle version, elle conjugue l'Obsidian Mineral Complex, composé de quatre minéraux (fer, silicium, sodium et potassium) et la perlite, une poudre volcanique très fine, issue du broyage de l'obsidienne. Leur action commune stimule la production de différents types de collagène et restructure le derme en profondeur. Une cure de "remodélisation" en 3D très glamour (165 euros).

Design Lift de Payot. Dans la composition, un complexe qui associe du calcium, du riz fermenté, des Omégas 3 & 6, des isoflavones de trèfle, des vitamines A, E et C et des peptides brevetés. Le but ? Améliorer la communication au sein des cellules grâce, en particulier, au calcium, "le grand architecte de l'épiderme". Résultat : plus de volume, plus de fermeté et des proportions esthétiques idéales. Design Lift Visage pour peaux mixtes à sèches et Design Lift Riche pour peaux très sèches (74,25 euros).

Des crèmes éclat Après des minipeelings à base de cocktails d'acides, voici les nouvelles technologies, plus douces et tout aussi efficaces. Des soins qui lissent, estompent les ridules et apportent de l'éclat aux teints ternes.

Crème Mésolift de Lierac. Un mélange de vitamines (A, C, E, B5 et B6), de minéraux (fer, calcium, magnésium, cuivre, zinc et manganèse) et d'acide hyaluronique, le tout plongé dans une texture fondante au parfum tonique et vitaminé (39,50 euros). Crème Absolue Jeunesse Jour Iso-Age de Filorga. Ce soin bénéficie d'une formule exclusive de 55 ingrédients (dont acides aminés, vitamines, coenzymes, minéraux) identiques à ceux injectés en mésothérapie chez un médecin. La peau retrouve son élasticité (59 euros).

Age Killer de Veld's. Au coeur du soin, l'Aloe Ferox, qui n'a pas son pareil pour stimuler la synthèse de collagène. Deux gouttes suffisent pour que la peau, abreuvée de cette sève énergisante, retrouve un bel aspect rosé (59 euros).

Par Barbara Witkowska

En savoir plus sur:

Nos partenaires