GB : Une publicité Nivea jugée trompeuse

27/08/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Weekend

L'autorité britannique de supervision de la publicité, l'ASA, a jugé qu'une publicité pour la crème anti-ride DNAge Cell Renewal de Nivea était trompeuse.

GB : Une publicité Nivea jugée trompeuse

L'autorité britannique de supervision de la publicité, l'ASA, a jugé qu'une publicité pour la crème anti-ride DNAge Cell Renewal de Nivea était trompeuse.

L'autorité de régulation mise en place par l'industrie publicitaire britannique a interdit la diffusion de la publicité pour la crème anti-âge DNAge Cell Renewal de Nivea sous sa forme actuelle car elle la juge trompeuse pour ses utilisatrices.

La publicité en question, parue dans des magazines britanniques il y a plusieurs mois, affirmait que les utilisatrices de cette crème de jour pouvaient "affronter l'avenir avec une peau plus ferme", mais sans expliquer clairement que la crème n'avait pas d'effet visible permanent. La publicité déclarait également que "126 femmes étaient d'accord" avec cette affirmation, sans indiquer combien de femmes, au total, avaient essayé la crème.

L'Advertising Standards Authority a estimé que ces allégations ne permettaient pas aux lectrices de se faire une idée précise de l'efficacité du soin de jour. Beiersdorf, la société mère de Nivea, a accepté d'amender la publicité conformément aux recommandations de l'ASA.

Ce n'est pas la première fois que l'ASA s'en prend à une campagne d'un fabricant de cosmétiques. En 2007, explique Fashionmag.com, l'autorité avait interdit une réclame pour un mascara du groupe français L'Oréal, car l'actrice espagnole Penelope Cruz, qui y tenait la vedette, portait des faux-cils. Une autre publicité du concurrent Rimmel, dans laquelle figurait le mannequin Kate Moss, avait aussi été amendée, l'annonceur étant soupçonné d'avoir "exagéré les bénéfices" de son produit.

Ca.L

En savoir plus sur:

Nos partenaires