Hairstyle, le salon des modeux capillaires

02/03/11 à 09:45 - Mise à jour à 09:45

Source: Weekend

Ces 27 et 28 février se tenait Hairstyle à Kotrijk Expo, un salon professionnel du monde de la coiffure.

Hairstyle, le salon des modeux capillaires

© CL Epiprod

Ces 27 et 28 février se tenait Hairstyle à Kotrijk Expo, un salon professionnel du monde de la coiffure. De la paire de ciseaux aux faux cils, de stands de démonstration au mobilier pour cheveu, Hairstyle était "the place to be" pour les modeux capillaires. Tout au long de la journée sur des mini podiums, des coiffeurs, issus de tous milieux, partageaient leur art et livraient leurs tendances pour 2011.

Une série de grands shows étaient également organisés comme le Young UpComing Talents, show pendant lequel s'affrontaient de jeunes coiffeurs prometteurs issus de Belgique, d'Autriche, d'Angleterre et du Danemark entrecoupés de quelques chorégraphies. Dans la compétition, un jeune coiffeur danois, Jonas, est encore aux études et se débrouille avec une dextérité bluffante ! Une grande variété de styles s'affrontent dans ce challenge, on voit tout de même pointer une tendance à faire renaître les coiffures rétro, qu'elles soient crêpées et soignées ou volumineuses et plus "messy".

De Cliént, célèbre salon gantois, proposait, pour sa part, des shows à l'intérieur d'un rideau circulaire noir, la foule se pressant pour admirer les performances. Pendant le Freak Show, on a pu découvrir une tendance capillaire gothique très Marylin Manson que l'on imagine cependant mal porter en dehors de cet espace confiné,...

Pour entrer dans la valse des coups de coeur, une petite dédicace aux enfants. Tangle Teezer, propose une petite fleur aux couleurs pétillantes. Le bouton de la fleur est en fait une brosse démêlante souple pour défaire les noeuds des petites princesses sans que cela rime avec torture. La tige, pour sa part est une boîte où l'on peut ranger élastiques, pinces à cheveux et tout autre petits accessoires de ces demoiselles. Un produit sympathique et ludique pour les culottes courtes qui n'apprécient pas toujours la séance coiffure du matin.

Les jeunes modeux addicted aux clubs de nuit seront séduits par la marque Pogo Pogo, jeune arrivée sur le marché. Créée en 2008, elle s'est déployée au cours de l'année 2010. Pogo Pogo, ou la Face B du single "ça plane pour moi" de Plastic Bertrand, se décline en cosmétiques pour cheveux, parfums et montres. Ses fondateurs dynamiques parcourent l'Europe dans leur bus londonien pour créer des pop up salons dans des soirées ou couvrir des événements. Une identité forte pour cette jeune marque qui veut se démarquer du conventionnel. Originalité : un gel qui réagit aux blacklights. Pogo Pogo plane sur la vague néo punk du 21e siècle. Les accros des tendances alterno-trashy vont se régaler avec cette gamme de produits.

Enfin, coup de foudre pour un jeune mannequin du salon Van Loenhout, à l'aura magnétique. Ce jeune modèle timide au regard profond, à la coupe de cheveux parfaite est une véritable révélation.

Renaud Barral

Nos partenaires