Hollywood veut des beautés plus naturelles

20/05/10 à 07:13 - Mise à jour à 07:13

Source: Weekend

Alors que les magazines et les publicitaires mettent en avant des "vraies femmes", ou des mannequins aux allures plus saines, dans la mode et la beauté, les directeurs de casting d'Hollywood délaissent de plus en plus les bimbos refaites pour des beautés naturelles.

Hollywood veut des beautés plus naturelles

© AFP PHOTO / ROBYN BECK

Les interventions esthétiques comme les injections de Botox dans le visage, de collagène dans les lèvres, ou les implants mammaires, perdent du crédit chez les directeurs de casting, selon un récent article du New York Times. Marcia Shulman, responsable du casting fiction chez Fox Broadcasting, déplore, dans le quotidien américain: "Je pense que tout le monde ressemble soit à une drag queen, soit à une strip-teaseuse". Ce qui la pousse à recruter des actrices aux silhouettes plus naturelles, en Australie ou au Royaume-Uni. Mindy Marin, directrice de casting du film In the Air, ajoute: "Je veux voir quelque chose de vrai." En mars, le réalisateur du prochain Pirates des Caraïbes, Rob Marshall, avait passé une annonce recherchant des "mannequins femmes belles et toniques, environ 1,75 m, taille 36 à 38, pas plus, ni moins. Entre 18 et 25 ans. Corps fin de danseuse requis. Poitrine naturelle requise. N'envoyez pas votre candidature si vous avez des implants mammaires." Lors de la publication de cette annonce, un professionnel du secteur a confié au Daily Mail: "Dans le dernier film [Pirates des Caraïbes: Jusqu'au bout du monde], il y avait des poitrines artificielles, qui donnent cette allure 18e siècle un peu putain, et les hommes eux-mêmes étaient assez 'gonflés', et personne ne s'en est inquiété. (...) Mais les temps changent et le public repère les faux seins." Un autre responsable de casting a déclaré au New York Post: "Je pense que l'histoire de Pirates est révélatrice d'une tendance plus profonde à Hollywood. Les gros implants, pour moi, mettent les projets et les acteurs à un niveau plus scabreux. Ils deviennent une blague." Outre l'allure vulgaire que peut donner une fausse poitrine, l'opération est parfois dangereuse. La chanteuse perturbée Amy Winehouse a été hospitalisée ce mois-ci pour la deuxième fois, pour de nouvelles complications dues à ses implants mammaires.

Le VifWeekend, avec AFP

Nos partenaires