L'itinéraire olfactif du "nez" de Dior

14/07/17 à 14:54 - Mise à jour à 14:54

Source: Weekend

Pendant les vacances, Le Vif Weekend revient sur un été marquant de la vie d'une personnalité. Cette semaine, François Demachy, parfumeur-créateur Dior passé par d'autres maisons prestigieuses, se souvient du sillage entêtant du ciste brûlé par un violent feu de forêt.

Dans son bureau parisien de la rue de Téhéran, François Demachy avait accroché une image de la Méditerranée. Une manière comme une autre de ne jamais perdre de vue l'objectif. D'ailleurs, il l'a annoncé d'emblée lorsque Bernard Arnault, l'homme à la tête du groupe LVMH, aujourd'hui première fortune de France, lui a proposé en 2006 de prendre la direction créative des parfums Christian Dior. " J'ai toujours su qu'un jour, je reviendrais à Grasse ", lâche-t-il, avec au coin des yeux le sourire malicieux de celui qui a réussi son coup. C'est, de fait, en plein coeur de la sous-préfecture du département des Alpes maritimes, dans une vieille bastide connue sous le nom des Fontaines Parfumées, qu'il a aujourd'hui installé son laboratoire. Un terrain de jeu qu'il partage avec son frère d'armes, Jacques Cavallier-Belletrud, un autre enfant du pays devenu maître parfumeur de la maison Louis Vuitton. Faudrait-il être né Grassois pour devenir " nez " ? Avoir baigné presque inconsciemment dans les effluves de distillats pour parvenir à composer, notes après notes, le plus immatériel des produits de luxe ? Il n'est pas le seul à entretenir la légende. Ce qui est sûr en tout cas, c'est que la mémoire de François Demachy est pétrie d'odeurs en tous genres, ces marqueurs de souvenirs impalpables qui nourrissent sa création. Démonstration.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires