La Smart se met au parfum

20/03/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Weekend

Moderne, ludique et écolo, la Smart s'offre un jus à son image : "a fragrance for the smart" a été lancé, hier, à l'occasion de notre Fashion Weekend 09. Zoom sur cet opus olfactif plein d'optimisme imaginé par le parfumeur belge Dimitri Weber.

La Smart se met au parfum

© DOREEN DIERCKX

Moderne, ludique et écolo, la Smart s'offre un jus à son image : "a fragrance for the smart" a été lancé, hier, à l'occasion de notre Fashion Weekend 09. Zoom sur cet opus olfactif plein d'optimisme imaginé par le parfumeur belge Dimitri Weber.

On vaporise "a fragrance for the smart" et une délicieuse bouffée d'effluves verts et naturels se déploie allègrement. La senteur vivifiante d'agrumes cède progressivement la place à une ambiance plus suave et plus subtile où l'on devine des accents de bois de santal, de vétiver et d'ambre gris. Le sillage n'est ni langoureux ni charnel. Bucolique et un peu incisif, il distille une agréable fraîcheur dans la voiture et éveille l'esprit.

Pour composer cet opus olfactif d'un nouveau genre, le Belge Dimitri Weber s'est plongé dans les archives puis a sélectionné des ingrédients prisés par les Anciens pour leurs vertus bienfaisantes et positives. La menthe poivrée chasse ainsi la fatigue et les maux de tête, le pamplemousse booste la concentration, la bergamote est antistress, la mandarine développe la créativité, le bois de santal "muscle" la volonté et le vétiver éloigne la mélancolie. De quoi rendre le sourire aux conducteurs grincheux et stressés !
Un nuage d'ambre gris aux notes cuirées ajoute, lui, un supplément d'âme en évoquant l'intérieur d'une voiture neuve. Le tout est conditionné dans un flacon minimaliste en forme de fiole de laboratoire et un étui blanc et argent (les deux entièrement recyclables) qui renvoient aux valeurs de la Smart : modernité, simplicité, fonctionnalité et écologie.

Sur soi ou dans la voiture

Le métier de parfumeur permet à Dimitri Weber de coiffer plusieurs casquettes. Il conçoit des événements, organise des voyages autour du parfum, donne des conférences et crée des fragrances à la carte et sur-mesure. "Je rêve depuis des années d'une voiture équipée de différents boutons, confie-t-il. En les actionnant, on pourrait faire jaillir des parfums adaptés à des états d'esprit de la journée, une fragrance énergisante pour le matin, un ambré oriental le soir."

Une utopie ? Le rendez-vous "Paris Parfumé" qu'il a orchestré en mai 2008 pour les lecteurs de Weekend avec la complicité de Mercedes, lui a inspiré une autre idée : un projet olfactif pour la Smart (produite par le même groupe Daimler-Benz). Et si l'on importait les senteurs de la nature en ville pour les diffuser dans une voiture écologique ? "Entendons-nous bien, souligne Dimitri Weber. Il n'était pas question de créer un parfum classique, à l'effigie d'une marque de voiture, vendu dans le commerce. Je voulais une fragrance qui agit sur la mémoire et sur l'esprit avec un réel pouvoir thérapeutique. Elle est donc unisexe, on peut la vaporiser sur soi ou dans la voiture."
Les responsables de la Smart n'ont pas hésité une seconde. L'ADN de la marque ne préconise-t-il pas de surprendre toujours avec des idées pertinentes et écologiques ? Pari relevé ! "a fragrance for the smart" (1) a été lancé, ce jeudi 19 mars, à l'occasion de la sixième édition du Fashion Weekend, le grand concours-défilé de mode en soutien à la jeune création organisé, à la gare maritime de Tour et Taxis à Bruxelles, par Weekend Le Vif/L'Express et Weekend Knack (2).

Un avenir écolo

En Belgique, plus de 1 800 unités ont été vendues en 2008 : ce qui représente une hausse de 23 % par rapport à 2007. Dans le segment des petites voitures, la Smart est leader avec 40 % du marché. Elle multiplie les atouts séduction, sans oublier ses préoccupations écologiques qui mettent, notamment, l'accent sur de faibles émissions de CO2 (88g/km pour la cdi). La version électrique est déjà au point. Le seul souci ? Le chargement de la batterie. Deux expériences sont actuellement menées chez nos voisins allemands et britanniques. A Londres, 100 voitures électriques de première génération roulent déjà depuis 2007. A Berlin, 100 Smart circulent en partenariat avec le fournisseur d'énergie RWE (Rheinisch-Westfälische Elektrizitätswerke). L'autonomie est de 40 km et devrait atteindre, en 2010, 100 km.

Le Car-Two-Go, lui, est encore plus pointu. Le principe ? Repérer la Smart la plus proche via son téléphone portable. On l'emprunte, on fait ses courses et une fois qu'on n'en a plus besoin on la range n'importe où sans se soucier de carburant ou d'entretien. Le coût, déjà fixé, est de 19 cents par minute. Ce projet révolutionnaire est testé à Ulm, en Allemagne, (50 voitures) et devrait être opérationnel en 2015.

Barbara Witkowska

(1) "a fragrance for the smart" est disponible en flacon de 40 ml chez les concessionnaires Smart
(2) Lire notre compte rendu dans notre édition du 3 avril prochain.

En savoir plus sur:

Nos partenaires