Le Chanel n°5 et l'art, au Palais de Tokyo

28/03/13 à 09:40 - Mise à jour à 09:40

Source: Weekend

Une exposition consacrée au mythique parfum Chanel N°5, et à ses liens avec le monde de l'art, se tiendra au Palais de Tokyo à Paris du 5 mai au 5 juin prochains.

Le Chanel n°5 et l'art, au Palais de Tokyo

© Chanel

L'exposition, qui est baptisée N°5 Culture Chanel et sera gratuite, "décrypte le parfum N°5 en rendant visible les liens qui le rattachent à son époque et aux courants d'avant-garde qui la traversent", selon un communiqué de presse.

"Oeuvres d'art, photographies, films, archives et objets exposés rendent compte des multiples inspirations qui ont nourri l'univers et l'imaginaire de Mademoiselle Chanel". Coco Chanel fréquentait de nombreux artistes, poètes et musiciens.

L'exposition, qui s'ouvrira sur un jardin de Piet Oudolf, le créateur de la High Line à New York, montrera des oeuvres de Picasso, Picabia, Man Ray, Brancusi etc.

Le parfum, né en 1921, a été créé par Ernest Beaux, créateur de parfum français que Gabrielle Chanel avait rencontré à Grasse en 1920. Ils ont inventé "un parfum de femme à odeur de femme", selon les propres termes de la couturière.

A l'inverse de ce qui se fait à l'époque, où les parfums "n'évoquent le plus souvent qu'une senteur figurative" comme la rose, le jasmin et le lilas, "aucune note dominante identifiable ne se dégage des quatre-vingts composants qui le constituent".

Mademoiselle Chanel "conçoit N°5 comme un manifeste" et entend "défier les conventions" avec ce parfum, explique le dossier de presse. L'intitulé est un simple numéro, comme une dénomination de laboratoire, qui est aussi son chiffre porte-bonheur. Pour le flacon, carré avec une ligne épurée, la couturière se serait nourrie d'une inspiration cubiste. Pour Jean-Louis Froment, commissaire de cette exposition, "c'est l'effet culturel qui accompagne N°5 et l'aura singulière dont il est entouré qui offrent au parfum sa pérennité et lui permettent de traverser toutes les époques avec l'assurance que nous connaissons".

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires