Les coupes courtes, un signe de prospérité économique?

10/03/15 à 15:40 - Mise à jour à 15:40

Source: The Sunday Times

À en croire The Sunday Times, le carré long est la coiffure du moment. À l'instar de l'index de l'ourlet, la coiffure serait également un indicateur de la situation économique.

Les coupes courtes, un signe de prospérité économique?

Rosamund Pike © REUTERS

Avez-vous déjà entendu parler de l'index de l'ourlet? Celui-ci a été inventé par l'économiste George Taylor. En 1926, ce dernier avançait que les femmes se dénudent en période prospérité. En temps de crise, les robes et les jupes s'allongent, faute de pouvoir s'acheter des bas.

"L'index du carré"

The Sunday Times a réalisé une analyse semblable en interrogeant une série de coiffeurs sur le succès du carré, la coiffure tendance du moment qui demande beaucoup d'entretien et donc un investissement financier plus conséquent.

De plus en plus de femmes suivent l'exemple de l'actrice britannique Rosamund Pike et se font couper les cheveux. Le coiffeur de stars Stuart Philips observe la même évolution. "Je note que ces derniers temps les femmes dépensent beaucoup plus en soins capillaires. Non seulement en choix de coiffure, mais également en produits dans les salons". En outre, elles y retournent régulièrement, car pour garder une longueur idéale, le carré doit être coupé toutes les six semaines.

Côté colorations, on assiste à une tendance similaire, même si c'est dans une moindre mesure. Selon l'expert en colorations Josh Wood, les femmes ont davantage tendance à se teindre les cheveux en période de prospérité. Ici aussi, il ne fait pas de doute que le prix joue un rôle.

Il ne reste plus qu'à espérer que l'index du carré dise juste et que les temps difficiles soient bel et bien derrière nous. (AB)

>>> Voir aussi Les 10 plus beaux carrés de stars (en images)

En savoir plus sur:

Nos partenaires