Les femmes passent près d'une heure par jour devant le miroir

27/02/14 à 14:39 - Mise à jour à 14:39

Source: Weekend

D'après un sondage américain, la gent féminine passerait en moyenne une heure par jour devant la glace.

Les femmes passent près d'une heure par jour devant le miroir

© Thinkstock

Le site d'actualités et de services gratuits AOL (America Online) vient de publier un sondage sur l'image corporelle qui montre à quel point nous sommes soucieux (soucieuses surtout) de notre apparence.

Plus de 2 000 adultes et 200 adolescents de plus de 16 ans ont été questionnés sur l'attention qu'ils portent à leur apparence et sur l'incidence de celle-ci sur leur vie de tous les jours.

Les résultats ont révélé que les femmes passaient 335 heures - soit deux semaines - par an à se coiffer et à se maquiller, ce qui revient à environ 55 minutes par jour, et mettent également en lumière la piètre image d'elles-mêmes qu'ont les femmes et les adolescentes.

60 % des femmes et 78 % des jeunes filles trouvent ainsi quelque chose à redire sur leur apparence. Et si l'étude portait avant tout sur les préoccupations physiques des femmes, il s'est avéré que les hommes, pour 36 % d'entre eux, étaient également concernés pour ce souci d'image de soi.

Le sondage permet aussi de constater des différences entre les femmes sans enfants et les mères de famille, ces dernières étant les plus soucieuses de leur image et craignant, pour certaines, que celle-ci n'affecte leurs enfants.

L'enquête s'est également intéressée à ce qui posait le plus souvent problème à ces messieurs dames : il en ressort que la bedaine, le crâne dégarni et les problèmes de peau sont les "défauts" les moins bien assumés.

Même s'il est important de faire attention à soi, cette étude, comme d'autres, attire l'attention sur le fait que nous vivons dans une société où l'apparence occupe encore une place trop importante. Toutefois, grâce à des célébrités comme Beyoncé ou Jordin Sparks qui partagent des photos et des vidéos d'elles-mêmes au naturel, et au retour du mannequinat vers des mensurations plus réalistes, il y a bon espoir de voir la relation des femmes et des jeunes filles à leur image évoluer vers quelque chose de plus sain et de plus positif.

Nos partenaires