Mieux vaut une résidence secondaire qu'un corps parfait

23/07/09 à 17:00 - Mise à jour à 16:59

Source: Weekend

Même si beaucoup de femmes désirent un corps parfait, elles sont capables de relativiser et d'accorder de l'importance à autre chose. Presque toutes préfèrent une résidence secondaire à un corps sans défaut. C'est ce que révèle une enquête menée auprès de mille femmes britanniques publiée par l'agence de presse Reuters.

Mieux vaut une résidence secondaire qu'un corps parfait

© Katie Holmes ncom

Même si beaucoup de femmes désirent un corps parfait, elles sont capables de relativiser et d'accorder de l'importance à autre chose. Presque toutes préfèrent une résidence secondaire à un corps sans défaut. C'est ce que révèle une enquête menée auprès de mille femmes britanniques publiée par l'agence de presse Reuters.

La chirurgie plastique est toujours très populaire au Royaume-Uni (et aux Etats-Unis). Soixante-trois pour cent des femmes interrogées âgées de 18 à 34 ans se disent intéressées par un traitement ou une intervention pour camoufler leur âge. Ce chiffre augmente de dix pour cent dans la catégorie des 35-49 ans. Le premier groupe considère même le botox-qui injecte le produit dans les fines ridules-comme une intervention de routine.

Mais même si le botox est populaire, généralement les femmes sont assez réservées vis-à-vis de la chirurgie esthétique. A peine vingt-deux pour cent des femmes plus jeunes préfèrent une augmentation du volume des seins à un bracelet en diamant. Et quatre-vingt-dix pour cent d'entre elles préfèrent une résidence secondaire à un corps parfait. Il est également révélateur que près de soixante-dix pour cent choisiraient une carrière de journaliste plutôt que le look de Katie Holmes. Et celles qui ont plus de 34 ans et possèdent 10.000 dollars, préfèrent les placer que de les dépenser en interventions esthétiques.


Ann Heylens

En savoir plus sur:

Nos partenaires