Miss Dior se fera-t-elle passer la bague au doigt? (vidéo)

04/02/15 à 13:00 - Mise à jour à 16:38

Source: Weekend

Il faut bien le reconnaître : tant que Sofia Coppola lui tirait le portrait, cette miss-là nous avait plutôt habitués au glamour et à la romance qu'à la rébellion. Mais ça c'était avant.

Miss Dior se fera-t-elle passer la bague au doigt? (vidéo)

© capture d'écran

Il faut bien le reconnaître : tant que Sofia Coppola lui tirait le portrait, cette miss-là nous avait plutôt habitués au glamour et à la romance qu'à la rébellion. A la manière de son pendant masculin incarné par Robert Pattinson qui s'affiche plus résolument James Dean que James Bond, mademoiselle Dior nouvelle version assume désormais un petit côté bad girl bien décidée à se libérer des convenances.

Aux manettes de ce spot où s'entremêlent le noir et blanc - symbolisant le monde d'avant - et la couleur, Anton Corbijn, qui n'avait jusqu'ici jamais accepté de tourner de pub, met en scène une Natalie Portman, actrice comme jamais, au bord de la rupture. D'avec son fiancé, d'abord, vers lequel la conduit son père qu'elle abandonne en plantant dans la poche de sa veste un brin de muguet arraché à son bouquet de mariée. Mais plus qu'un homme que l'on imagine bien sous tous rapports parce qu'adoubé par papa, c'est à son milieu et à tout ce qu'il représente qu'elle tourne le dos. "L'histoire parle d'une échappée, du fait de renoncer à tout ce qui vous entrave dans la vie, tout ce que l'on ne peut plus accepter, détaille le cinéaste et photographe néerlandais. Dans cet esprit-là, le choix de la chanson Piece of my heart de Janis Joplin est vraiment formidable. C'était essentiel d'avoir cette voix, ces paroles sur le film."

Tout cela dans un décor qui embrasse les codes de la maison Dior pour mieux les prendre à contre-pied. La robe de mariée couture est jetée dans le maquis d'une French Riviera abrupte, sauvage, presque dangereuse à flanc de falaise. Paris et sa tour Eiffel se livrent vus du ciel, depuis le cockpit d'un hélicoptère symbole d'évasion et de prise de pouvoir. Car c'est bien elle qui pilote, à peine distraite par le beau gosse qui l'entraîne vers l'aventure. Pas sûr du tout d'ailleurs qu'il soit le nouveau prince charmant : son profil se devine à peine au détour d'un baiser quasi fraternel. La star, la seule et l'unique, c'est elle. Cette fille d'aujourd'hui bien résolue à se faire appeler pour longtemps encore "mademoiselle".

En savoir plus sur:

Nos partenaires