On a testé la cryolipolyse: combattre le gras par le froid

13/10/17 à 12:25 - Mise à jour à 15:04

La cryolipolyse est une technique non invasive qui permet d'éliminer les cellules graisseuses par le froid, en les "congelant" en quelque sorte. Ventre, cuisses, double menton: toutes les zones à problèmes peuvent être traitées.

On a testé la cryolipolyse: combattre le gras par le froid

cryolipolyse © Celestic

Pour la cryolipolyse, pas besoin de bistouri ou d'anesthésie, même locale. C'est le froid qui se charge de déloger les cellules adipeuses. La technique suscite en ce moment un tel engouement qu'à terme, elle risque bien de détrôner la liposuccion.

Comment ça marche ?

Le froid provoque une apoptose, soit une mort naturelle des cellules graisseuses. Celles-ci étant beaucoup plus vulnérables au froid, elles se "décollent" des autres cellules (peau, vaisseaux sanguins...) et il ne reste alors qu'à les éliminer naturellement. On estime qu'entre 20% et 40% des cellules sont éliminées alors que les autres se tassent. La combinaison des deux phénomènes fait que l'on perd une taille, soit quatre centimètres de tour de taille par exemple au bout du processus d'élimination qui prend entre quatre et six semaines.

Cette technique peut être appliquée sur les zones suivantes : le ventre, notamment les "poignées d'amour, la culotte de cheval, les bras, les genoux, ce qu'on appelle les ailes d'anges ( les plis dans le haut du dos) et le double menton.

Durant la séance, l'esthéticienne place deux espèces de ventouses sur la zone à traiter. Celles-ci aspirent la peau et les cellules sous-cutanées. Durant les 5 à 10 premières minutes, c'est plutôt franchement désagréable, voire douloureux. Il est vrai que passé ce délai par contre on ne sent plus rien puisque la zone est "congelée" et donc insensibilisée. Une séance dure plus ou moins 45 minutes. Une fois les appareils enlevés, la zone traitée ressemble à un glaçon. Il faut la masser avec de l'arnica pour éviter les bleus et les rougeurs. Contrairement au début de la séance, on ne ressent aucune douleur. Quelques rougeurs et bleus sont tout de même apparus les jours suivants.

Le saviez-vous ?

Dans les années 70, des médecins américains s'aperçoivent que les enfants qui sucent des Esquimaux pour calmer leur rage de dents attrapent des fossettes. Une décennie plus tard, d'autres chercheurs s'aperçoivent que certaines cavalières ont vu leur graisse sous-cutanée fondre suite à des promenades par grand froid. La faute aux frottements des jambes conjugués aux basses températures. C'est de ces premières constatations qu'est née l'idée de la cryolipolyse.

Est-ce que c'est efficace ?

Il n'y a aucun doute que cela a un effet. On sent que la "structure" du bourrelet n'est plus la même au sortir de la séance. Et qu'effectivement, la zone graisseuse diminue au fil des semaines. Après, ce n'est pas non plus une fonte massive. Ce n'est d'ailleurs pas ce qui est promis.

Il est aussi impératif d'avoir une alimentation équilibrée, de boire beaucoup de thé vert et de faire de l'activité physique régulièrement suite à la séance. Ce qui, en soi, devrait déjà faire perdre un peu de poids. Par ailleurs, il ne faut pas perdre de vue que si la cryolipolyse fait "fondre" le gras, elle ne fait pas perdre de poids.

20% du résultat final s'observe au bout de 15 jours

60% du résultat final s'observe au bout de 6 semaines

80% du résultat final s'observe au bout de 2 mois

100% du résultat final s'observe au bout de 3 mois

Enfin, et c'est là à mon humble avis, l'un des authentiques points positifs, il ne faut que une ou deux séances. Une première de traitement et une seconde, un mois plus tard, pour des retouches éventuelles. Ici nulle question d'un traitement qui s'étale sur une dizaine de rendez-vous.

En conclusion, je dirais que ce n'est certainement pas une mauvaise option pour les personnes relativement minces qui souhaitent traiter des zones ciblées et récalcitrantes, comme alternative à une liposuccion par exemple.

On notera aussi que cette technique est déconseillée aux femmes enceintes, aux personnes souffrant d'une hernie, d'eczéma ou portant un dispositif électronique.

Ne pas confondre avec la cryothérapie

La cryothérapie consiste à exposer l'intégralité du corps à un froid extrême (entre - 120 et - 140 °C) pendant 1 à 3 minutes. Cela permet d'éliminer la fatigue d'augmenter la récupération musculaire et d'améliorer de la circulation sanguine, mais cela n'a aucun effet sur la masse graisseuses.

Où ? Au centre Celestetic, rue Henrotte 27, 1150 Woluwé-Saint-Pierre. Compter 290 euros par séance.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos