Prix "Terre de Femmes" : Yves Rocher récompense 3 éco-citoyennes

07/02/11 à 11:16 - Mise à jour à 11:16

Source: Weekend

Avec son prix "Terre de femmes", Yves Rocher récompense des femmes exceptionnelles et leur combat pour l'environnement.

Prix "Terre de Femmes" : Yves Rocher récompense 3 éco-citoyennes

Yves Rocher est synonyme de parfums, de maquillage, de bien-être... La marque s'est certes forgé un nom sur le marché des cosmétiques mais elle est depuis quelques années également reconnue à travers sa Fondation Yves Rocher et son combat pour la sauvegarde de l'environnement. Dans cette philosophie, cela fait neuf ans maintenant que la Fondation, sous l'égide de l'Institut de France depuis 2001, décerne le prix "Terre de Femmes" à celles qui oeuvrent pour un monde plus vert. Depuis 2002, 230 femmes ont déjà été récompensées à travers le monde.

C'est ce jeudi 3 février qu'a eu lieu la cérémonie annuelle de remise du prix. Trois éco-citoyennes engagées de manière significative pour la planète ont été mises à l'honneur lors d'une cérémonie organisée dans le décor somptueux de l'hôtel Mérode (Cercle de Lorraine) et dans une ambiance chaleureuse. Les trois lauréates - des femmes au grand coeur et aux actions pour le moins ambitieuses - se sont vues décerner des prix allant de 2.000 à 5.000 euros.

Un chemin d'arbres à fleurs visible du ciel

Sabine Bouchat, gagnante du premier prix Terre de Femmes (5000 euros) est une agronome de 47 ans partie à la découverte des pays d'Amérique du Sud à la fin de ses études. Elle y a fait la rencontre de son mari mais aussi du peuple indien de Sarayaku, village en Equateur. Depuis plusieurs années, une lutte pacifiste y est engagée à travers l'ASBL "Frontière de vie" pour faire face aux menaces d'invasion des compagnies pétrolières. Leur arme la plus puissante; ériger un chemin d'arbres à fleurs qui sera dans vingt ans visible du ciel, un réel symbole de lutte pacifiste pour ces peuples amazoniens luttant pour la sauvegarde de leur terre. "Quand je reviens ici en Belgique, ce qui me choque le plus c'est ce manque de liberté et de contact avec la nature, là-bas la vie n'est pas simple mais quand-même" explique Sabine Bouchat au Vif Weekend. Son projet, en collaboration avec son époux et le peuple de Sarayaku, est de préserver mais aussi de partager et transmettre la culture de ce peuple ainsi que de protéger son territoire. "Je n'imaginais pas recevoir le premier prix mais j'en suis évidemment très fière. Yves Rocher a toujours fait partie de ma vie, j'en suis donc très contente. On sent vraiment que la Fondation aime la nature, la nature et les femmes" nous confie-t-elle.

Ceinture verte

La deuxième lauréate (3000 euros) est Ingrid Robberechts. Cette dentiste de 51 ans a été lors d'un voyage au Burkina Faso profondément touchée par la population locale. Elle a dès lors décidé de s'investir auprès de la population africaine et s'est engagée dans l'aménagement d'une ceinture verte autour du centre éducatif récemment construit à Bondou Samba afin d'apporter protection, reboisement des terres, revenus supplémentaires et éducation à l'environnement.

Wilhelmina Pelsma, la troisième lauréate, est une institutrice retraitée de 70 ans. Initiatrice d'une plantation écologique d'anacardiers (noix de cajou) au Burkina Faso, en vue de favoriser le bien-être des habitants de six villages. Le prix Terre de Femmes (2000 euros) lui permettra entre autres d'agrandir la plantation, de créer une école, une salle commune, ainsi qu'une polyclinique.

Inconnues au bataillon mais probablement plus sensibles que la moyenne aux choses qui touchent la terre et ses habitants, ces femmes ont décidé de mettre à profit leurs expériences et leur savoir-faire, mais aussi leur temps précieux. Ces citoyennes du monde sont un exemple, une leçon de vie...

Ghizlaine Chérif

Nos partenaires