Protection solaire: ce qui est vrai, ce qui est faux

01/06/17 à 16:53 - Mise à jour à 02/06/17 à 15:54
Du LeVif Weekend du 02/06/17

Entre l'astre du jour et nous, c'est un peu amour-haine. Parce qu'il nous veut le meilleur et le pire, se poser les questions justes au sujet de sa protection solaire, c'est déjà l'apprivoiser.

Les peaux mates doivent moins se protéger

VRAI ET FAUX. S'il est vrai que l'on a plus de risque d'attraper un coup de soleil lorsque l'on est blond ou roux à la peau claire, le cancer de la peau n'épargne aucun phototype. Les règles de base sont donc les mêmes pour tout le monde (lire par ailleurs), en particulier en ce qui concerne les heures dangereuses d'exposition. La prudence impose même de ne pas descendre en dessous du SPF 30 les premiers jours pour les phototypes 4 à 6 et certainement 50 pour les 1 à 3 qui, de toute façon, ne bronzeront jamais. Une fois le début de hâle installé, il est envisageable de passer à un indice plus faible - en évitant toutefois de descendre en dessous du 15 -...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos