Bordélique un jour, bordélique toujours?

18/05/15 à 11:31 - Mise à jour à 20/05/15 à 12:11

Source: Huffington Post

Certains l'avouent parfois honteusement : ils sont bordéliques. Les chaussures au pied du lit, sous la table du salon, les vêtements qui s'accumulent sur la chaise de bureau, la vaisselle faite, mais pas rangée, toutes ces petites négligences s'accumulent pour, au final, créer un désordre monstre dans leur lieu de vie.

Bordélique un jour, bordélique toujours?

© istock

Il existe deux types de désordres. Il y a celui qui ressemble plus à une prise de territoire et typique des enfants. Il se traduit par les jouets laissés dans le lit des parents ou une nouvelle décoration au feutre sur les murs du salon. Il permettrait de s'approprier le terrain, d'y mettre sa touche et le conquérir pour s'y sentir "comme chez soi".

Il y a aussi le désordre conjoncturel, beaucoup plus présent chez les adultes. Plus particulièrement chez les personnes en pleine création culinaire ou artistique. Par exemple, si vous êtes du genre à laisser votre plan de travail en désordre lorsque vous cuisinez un simple gâteau, ou que vous avez l'habitude de laisser votre tasse de café trainer sur le bureau.

Le désordre symbolise parfois le refus des adolescents d'obéir aux parents et chez les personnes plus âgées, il représente une sorte de lâcher-prise qui peut parfois empoisonner leur vie et celle des autres, car le désordre est un cercle vicieux. Cela commence souvent par un "Je m'en occuperai demain" et pour finir, il devient difficile de s'y mettre, tant le désordre a pris de l'ampleur.

Même si l'homme est psychologiquement prédisposé à étaler son fatras, les bordéliques ne sont pas des causes perdues ! La tendance peut toujours s'inverser et parfois, il suffit d'une prise de conscience pour être pris d'une frénésie du rangement et prendre le temps de tout mettre en ordre.

Il existe cependant des cas plus compliqués. Alors que certaines personnes concentrent le bazar sur une ou deux zones spécifiques, d'autres l'étalent sur toute la maison. On peut alors parler de pathologie. Ce désordre reflète alors souvent un mal-être psychologique. Il existerait une symbolique des lieux : une chambre désordonnée symbolise le couple et la relation actuelle, la salle de bains et le dressing reflètent l'image que vous avez de vous-mêmes, et le salon évoque le rapport au monde extérieur, à la vie sociale.

Ranger son lieu de vie, c'est donc redevenir maître de sa vie et parfois, lui donner un nouveau départ.

D'autres articles sur les bienfaits du rangement ici.

L.V.

En savoir plus sur:

Nos partenaires