Annelien Boens
Opinion

06/10/15 à 12:26 - Mise à jour à 12:26

Comment en arrive-t-on à publier une fausse échographie sur Facebook?

"Et, vous aurez vite un deuxième enfant? Je n'attendrais pas trop longtemps, si j'étais vous." Mais vous n'êtes pas moi, il s'agit d'un choix personnel." Frustrée par ces intrusions dans sa vie privée, l'auteure américaine Emily Bingham a publié une échographie au hasard pour souligner son point de vue.

Comment en arrive-t-on à publier une fausse échographie sur Facebook?

© iStock

"Et, vous essayez d'avoir un bébé? Vous êtes ensemble depuis pratiquement deux ans, quand est-ce que vous aurez un bébé ? Tu as le bel âge, il serait temps d'avoir un bébé." Il y a un peu plus d'un an, j'entendais régulièrement ce genre de phrase. J'ai la chance de ne jamais avoir fait de fausse couche, de ne pas attendre indéfiniment que les traits s'affichent sur le test de grossesse ou d'avoir un partenaire frileux à l'idée d'avoir un enfant. Entre-temps, notre fille est arrivée, ... et on commence déjà à nous interroger sur un deuxième.

"Ce ne sont pas vos affaires!"

La semaine dernière, l'auteure américaine Emily Bingham a posté l'échographie d'une autre femme sur Facebook. "Maintenant que j'ai votre attention, je veux vous signaler que les intentions de reproduction et de choix des gens ne sont vraiment pas vos affaires" écrit-elle. "Avant de faire subir un interrogatoire 'bébé' à un couple de jeunes mariés ou de harceler vos amis en leur demandant s'ils pensent à un deuxième, réfléchissez bien. Avant de demander à votre amie trentenaire quand elle compte avoir des enfants, réfléchissez bien. Arrêtez tout simplement de poser ce genre de questions".

Et Bingham a plus que raison. On ne sait jamais pourquoi certaines personnes n'ont pas d'enfant. Qui sait, ce couple de jeunes mariés essaie d'avoir d'un enfant depuis longtemps, il a peut-être tenté de nombreuses fécondations in vitro (FIV), sans succès. Qui sait, vos amis ne souhaitent peut-être pas tout de suite de second enfant, parce que le premier est très agité et leur prend tout leur temps. Qui sait, cette amie a peut-être vécu une fausse couche douloureuse. Même si vous êtes soucieux ou enthousiaste, ne vous mêlez pas de la vie privée d'autrui.

Laissez-les prendre l'initiative

Si vos amis souhaitent vous parler de vos projets, ils ne manqueront pas de le faire. Et si vous êtes curieux, ravalez vos questions, car vous ignorez à quel point vos paroles peuvent blesser ou retourner le couteau dans la plaie. Une question simple en apparence peut faire très mal.

Pour poursuivre sur le même thème: la vue d'un ventre arrondi ne vous donne pas le droit de donner votre avis. Si les futures mères ont besoin d'un conseil, elles ne manqueront pas de vous le demander.

Et je ne parle même pas des commentaires sur le petit ventre qui demeure après l'accouchement et du manque de condition physique. Ce ne sont pas vos affaires. (AB)

En savoir plus sur:

Nos partenaires