L'incitation à l'anorexie n'est finalement pas un délit en France

25/11/15 à 11:05 - Mise à jour à 12:26

Source: Huffington Post

Cette nuit, la France a décidé de supprimer le projet de loi visant à faire passer l'incitation à l'anorexie en délit. Ce projet de loi avait notamment dans le collimateur les sites internet dits "pro-ana", c'est-à-dire faisant l'apologie de l'anorexie.

L'incitation à l'anorexie n'est finalement pas un délit en France

© iStock

L'objectif premier de ce projet était, souligne le Huffington Post, de sanctionner l'incitation "à rechercher une maigreur excessive en encourageant des restrictions alimentaires prolongées" avec le risque que ces restrictions exposent la personne concernée "à un danger de mort" ou qu'ils compromettent "directement sa santé".

La création de ce un nouveau délit "apparaît nécessaire car les dispositions du Code pénal (français) actuellement ne permettent pas de s'attaquer à l'action de certains sites internet", avaient justifié les parlementaires français à l'origine de la mesure et cités par le Huffington Post.

Cette "marche arrière" a donc pour but de ne pas pousser vers la clandestinité les personnes souffrant d'anorexie. En effet, la crainte est que si un tel projet de loi était voté, il ait l'effet inverse à ce qui avait été souhaité: inciter les personnes, atteintes par cette maladie, à se cacher plutôt que de les protéger et de les aider.

Initialement cette infraction devait être punissable en France d'un an de prison et 10.000 euros d'amende.

En savoir plus sur:

Nos partenaires