Macho ou écolo: Pourquoi virilité et écologie ne feraient-elles pas bon ménage

01/03/18 à 14:00 - Mise à jour à 14:06
Du Le Vif Weekend du 01/03/18

Consciemment ou non, la gent masculine tendrait à éviter les comportements " durables " par crainte de paraître... efféminée. La virilité est-elle soluble dans l'écologie ? Tentative de désamorçage de ces aberrants préjugés.

Il est communément admis que les femmes ont tendance à adopter des comportements écolo avec plus d'entrain que leurs homologues masculins. Une disparité qui a déjà fait l'objet de maintes recherches dans le milieu universitaire, avec à chaque fois les mêmes résultats. On a donc fini par s'habituer à ce qu'elles produisent moins de déchets, recyclent plus volontiers et affichent une empreinte carbone moindre, étant généralement moins accros aux grosses voitures, à la viande rouge, à l'alcool ou au tabac. Une étude récente, parue dans le Journal of Consumer Research et menée sur quelque 2 000 volontaires, vient encore d'enfoncer le clou, avec des conclusions qui pourraient prêter à sourire, si l'importance de l'enjeu ne donnait pas plutôt envie de pleurer...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires