Ranger pour aller bien

07/07/14 à 12:31 - Mise à jour à 18/05/15 à 16:20

Source: Weekend

Et si le bien-être et le développement personnel passaient par une éradication du désordre environnant? On a lu le livre L'art de mettre les choses à leur place, de Dominique Loreau, qui défend cette idée. Verdict.

Ranger pour aller bien

© Thinkstock

Le Pitch

" Range tes affaires, tu rangeras ta tête "... Les champions du désordre ont déjà entendu cette rengaine des centaines de fois. N'empêche, avec L'art de mettre les choses à leur place, Dominique Loreau cherche à nous convaincre que le développement personnel passe par une éradication du capharnaüm ambiant... Et elle y arrive avec quelques arguments chocs du genre : " Ranger, c'est éviter mille petites causes de stress de chaque minute... pendant toute une vie. C'est gagner du temps pour soi et pour les autres. C'est aussi réorganiser son quotidien, apprendre à mieux se connaître... " L'auteure ne se contente pas de donner envie de partir en guerre contre le bordel, elle inonde également le lecteur de trucs efficaces. Sûr, celui qui aura ce bouquin en main, ne pourra que devenir (au moins un tout petit peu) ordonné !

On retient

Il existe une tactique pour mener le tri à bien. Premièrement, il est indispensable de se fixer une date et d'agir seul pour ne pas être influencé dans la dure tâche de déterminer ce qu'on garde et ce qu'on jette. Le jour J, il faudra s'équiper de casiers, sacs plastiques et poubelles, étiquettes, classeurs, etc. puis se mettre au travail, non pas par pièce, mais par catégorie ! Comment ? En plaçant un grand drap par terre et en y amenant tous les objets d'un même type, puis en éliminant les doublons, les choses abîmées ou inutiles... avant de tout dispatcher dans les armoires. La méthode : débuter par les vêtements (qui occupent beaucoup d'espace et permettront donc de se voir avancer rapidement), puis les livres et documents, la vaisselle et la nourriture, les " petites choses " et finalement les souvenirs (la partie la plus agréable). Juste un doute : faut-il prendre une semaine de congé pour y arriver ?

En pratique

On a testé illico, exemples du livre à l'appui, " la loi de la proximité " qui permet de réduire les déplacements superflus et d'avoir tout à portée de main. Et ça marche ! Pourquoi entreposer les marqueurs des enfants dans leur chambre s'ils colorient généralement à la cuisine et la trousse à manucure à la salle de bains alors qu'on opère toujours le soin devant la télé ? Cela implique évidemment de repenser une série de gestes usuels mais l'effet " détente ", une fois la routine installée, est instantané. Quelques idées piochées dans ce recueil : prévoir une étagère vide dans le hall pour les paquets " en transit ", ranger les sous-vêtements près de la douche ou encore installer un petit meuble à tiroirs, à proximité de, voire sous, la table du repas pour y placer sets, bougies et déco. Reste à garder le cap... et à convaincre le reste de la famille du bien-fondé de ces changements !

L'art de mettre les choses à leur place, par Dominique Loreau, éditions Flammarion, 240 pages.

En savoir plus sur:

Nos partenaires