Rodolphe Marais, ou l'opportunité offerte une semaine par mois de changer de tête

11/05/18 à 14:55 - Mise à jour à 14:55

Avec l'arrivée des beaux jours, vient l'envie - outre de déguster un bon cocktail fruité, Spritz, Mojito ou Fausse commune, pour les plus ténébreux - de changer de tête, pour se donner un nouveau souffle. Et pour cela, une semaine par mois un expert vous tend les bras. Et ses ciseaux avisés.

Rodolphe Marais, ou l'opportunité offerte une semaine par mois de changer de tête

© DR

Vous avez vaillamment traversé l'hiver. Et bien sûr, le printemps étant très justement synonyme de renouveau, vous ressentez l'envie, voire le besoin pressant, de changer de tête comme on dit. Mais c'est bien évidemment de coupe de cheveux dont il s'agit. Pour aider à cette renaissance capillaire, le savoir-faire de Rodolphe Marais semble tout à fait approprié.

L'idée de ce coiffeur, installé à Bordeaux? Venir une semaine par mois dans la capitale du royaume pour prendre en main les têtes qui veulent en changer, prodiguer ses conseils, exercer son talent et faire souffler un vent de fraîcheur dans les crinières belges endormies. En un mot, mener à bien votre résurrection capillaire.

Rodolphe Marais, ou l'opportunité offerte une semaine par mois de changer de tête

© DR

Rodolphe Marais, ou l'opportunité offerte une semaine par mois de changer de tête

© DR

Pour ce faire, cet homme d'action discute d'abord beaucoup avec ses clientes, un préambule qui est de son propre aveu, la plus grande partie de son travail, nécessaire pour comprendre ses envies et besoins, et déterminer ce qui est envisageable. La demande la plus fréquente : adopter une coupe qui ne demande aucun soin. Mais en parlant, le maître-coupeur comprendra aussi, vos rêves secrets, ces petits sauts dans le vide que vous n'avez jamais osé faire, qu'il s'agisse d'une frange parce qu'on vous a mis en tête il y a des années que vous n'aviez pas la tête à ça, ou l'adoption du blond platine, qui sera peut-être votre prochain défi.

Le talent de cet homme est d'adapter votre coupe en devenir, à votre personnalité. Vous vous rêviez Monica Vitti, mais soyons honnête, vous tenez plus d'Amélie Poulain ou de Louise Brooks. Perspicace et efficace, ce virtuose aurait pu coiffer des mannequins à longueur de shootings et défilés, mais préfère la compagnie des femmes, des vraies, celles qui courent toutes la journée, se questionnent sur leur apparence, font du vélo ou se font des cheveux blancs.

Rodolphe Marais, ou l'opportunité offerte une semaine par mois de changer de tête

© DR

Et celles qui sont "allergiques" voire phobiques des salons de coiffure standardisés apprécieront d'être accueillies au sein de l'Atelier de la coloration, dont l'ambiance, à la fois chic et décontractée permet le tête à tête avec soi même comme chez soi. Une très bonne expérience à s'offrir pour se découvrir un peu plus et se réveler à soi-même.

Une semaine par mois, Rodolphe Marais officie au sein de l'Atelier de Coloration Bruxelles, Rue de Namur 65A à Bruxelles. Page Facebook du salon

Prochaine venue, du 14 au 18 mai.

Nos partenaires