Sarah Daniel-Hamizi, la barbière de Paris

19/01/18 à 11:00 - Mise à jour à 12:04
Du Le Vif Weekend du 18/01/18

Elle est devenue la première femme à manier le blaireau et le coupe-chou, au point de s'imposer comme référence dans un univers peuplé d'hommes. Portrait.

Apeine avez-vous passé la porte du numéro 7, rue Bertin Poirée, dans le ier arrondissement parisien, que vous tombez nez à nez avec une tribu de mâles velus qui semblent avoir banni les visages glabres. Pas franchement le genre d'adresse girly. La barbière de Paris - le nom du lieu - est pourtant une affaire d'hommes dirigée par une femme. La barbière, c'est elle, Sarah Daniel-Hamizi, la quarantaine entreprenante qui compte à son actif quatre salons dans la Ville lumière, dont un situé à l'Hôtel de Crillon. L'ambiance est chic, le personnel aux petits soins, le service à la hauteur des tarifs. La maison ne recule devant aucun sacrifice, pas même la mise en plis ou le maquillage de bouc. La réputation de l'enseigne n'est plus à faire. Sur les sièges hydrauliques en cuir, viennent se faire raser la couenne, comme disait Gainsbourg, ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires