Se maquiller est-il mauvais pour la santé?

25/05/16 à 12:44 - Mise à jour à 27/05/16 à 16:12

Les cosmétiques sont "utiles", voire "indispensables" pour certaines, et une véritable passion pour d'autres, si l'on en croit les chiffres d'affaires des marques et l'engouement suscité par les YouTubeuses et autres stars beautistas de la toile. Mais qu'en est-il de leur impact sur la santé?

Se maquiller est-il mauvais pour la santé?

© istock

Partager

Nous noyons notre environnement dans des produits chimiques non testés et dangereux, et le prix que nous allons payer pour cela est très préoccupant

déclarait en octobre 2015 la Fédération internationale des gynécologues et obstétriciens (FIGO) dans le Journal international de gynécologie et d'obstétrique.

Perturbateurs endocriniens

Une étude récente a montré que l'on détectait beaucoup moins de perturbateurs chez les adolescentes qui utilisent des cosmétiques sans phtalates, parabènes, triclosan et filtre UV benzophénone-3.

.

. © istock

Les conseils des experts pour être le moins possible en contact avec ces substances potentiellement nuisibles, est d'utiliser le moins possible de produits waterproof et maquillage résistant, mais aussi de lire attentivement les étiquettes. La vigilance est aussi de rigueur à l'achat de cosmétiques annoncés comme "naturels" ou contenant des ingrédients présentés comme"bio", car, il s'agit certes là d'aspects positifs, qui peuvent donc être mis en avant pour des raisons marketing notamment, il est possible que le produit contiennent aussi d'autres substances nocives.

Il a également été démontré que les perturbateurs endocriniens pénètrent le corps via le vernis à ongles. Ainsi, à peine 10 ou 14 heures après avoir appliqué leur vernis, des résidus de triphényle ont été trouvés dans le sang des sujets testés. Et la concentration de diphényle (la substance résiduelle présente dans le corps après que le métabolisme ait assimilé le phosphate de triphényle) était presque multiplié par sept.

Les perturbateurs endocriniens (ou PE) sont suspectés d'avoir un impact négatif sur la fertilité et d'être liés à l'augmentation du nombre de cancers dits "hormono-dépendants", comme celui du sein par exemple. Pour permettre au consommateur de faire des choix judicieux pour sa santé, et celle de ses proches, l'organisme français UFC Que Choisir met à sa disposition des fiches des molécules à éviter dans les cosmétiques . Notons d'ailleurs que souvent, plusieurs de ces substances sont présentes dans un même produit.

La réglementation quant à la présence de substances soupçonnées d'être toxiques dans les cosmétiques est plus sévère en Europe qu'aux Etats-Unis. Donc la méfiance est de mise lors d'achat de produits américains.

La vidéo qui suit recommande aussi de renouveler régulièrement votre maquillage, évitant ainsi le développement et la propagation des bactéries, sur votre peau et vos yeux.

A LIRE : Les 10 commandements d'une experte pour bien choisir ses cosmétiques bio

Lire aussi : 11 habitudes beauté qui peuvent rendre malade

Nos partenaires