Une empreinte éco proche de zéro, le nouvel objectif des cosmétiques

21/04/17 à 12:12 - Mise à jour à 12:12

Source: Weekend

Intégrer dans son business model la protection de l'environnement est devenu une nécessité pour les acteurs du secteur. Bonnes pour l'image de marque, des politiques de gestion plus responsables se mettent en place. Avec, à la clé, la promesse de quelques économies à réaliser.

Cent-cinquante tonnes de plastique. C'est l'économie qu'aurait pu réaliser Clarins en diminuant de 1,5 gramme le poids de ses rouges à lèvres dès leur toute première mise sur le marché. Désormais, les bâtons sont allégés d'autant. Mais à l'époque, de l'aveu même de Christian Courtin-Clarins, la réduction de l'empreinte écologique ne représentait pas la même nécessité qu'aujourd'hui.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires