Yves Rocher ouvre son premier éco-hôtel spa

24/02/09 à 14:00 - Mise à jour à 13:59

Source: Weekend

Yves Rocher en parle depuis plus d'un an. Enfin, le premier éco-hôtel spa de la marque de cosmétiques ouvrira ses portes le 27 avril.

Yves Rocher ouvre son premier éco-hôtel spa

Yves Rocher en parle depuis plus d'un an. Enfin, le premier éco-hôtel spa de la marque de cosmétiques ouvrira ses portes le 27 avril.

La marque a imaginé sur ses terres natales "La Grée des Landes", son premier concept hôtelier. Il est situé sur les hauteurs de La Gacilly dans le Morbihan, au coeur d'un parc de 9 hectares.

Totalement éco-conçu, le nouveau complexe s'annonce comme un nouveau challenge pour le label : architecture bio-climatique, bâtiment basse consommation, utilisation d'énergies renouvelables, traitement naturel et récupération de l'eau. L'objectif : être au plus proche de la nature. "Un hôtel basé sur les fondements de l'écologie, c'était un pari. Nous ne pouvions le relever qu'en poussant la démarche jusqu'au bout", explique Jacques Rocher, fils du fondateur de la marque et directeur du développement durable et prospective groupe Yves Rocher à FashionMag.

Et bien sûr, l'élément phare du lieu est un spa de 300 mètres carrés. Baptisé "l'Heure Végétale", il se veut dédié au bien-être du corps et de l'esprit. Il comprend un bassin de 40 mètres carrés, un hammam, quatre cabines de soin et une tisanerie, dont les produits sont issus du potager.

Deux chaudières bois et des panneaux solaires chaufferont l'hôtel de 29 chambres. Chacune disposera d'une terrasse en chêne massif, bois issu de forêts françaises favorisant la replantation. Dans les salles de bains, pas de produits individuels emballés, mais du gel douche en distributeur. Pas de baignoire non plus dans les chambres, mais une douche à l'italienne.

Un chef étoilé

Pour la restauration, le groupe a fait appel à une pointure : le Vannetais Gilles Le Gallès. Formé chez Bernard Loiseau, le chef cuisinier a travaillé dans des établissements parisiens comptant jusqu'à deux étoiles au guide Michelin.

Il mettra son talent au service d'une "cuisine locale et de saison", souligne le directeur de l'écohôtel. Retour à des aliments oubliés ou méconnus qui proviendront du jardin potager.

Ecolo jusqu'au bout, la Grée des Landes vise l'obtention de "l'Ecolabel Européen" ainsi que la certification Bâtiment Basse Consommation 2005 à très haute performance énergétique. Elle étudie aussi la possibilité de proposer aux visiteurs que les émissions de gaz à effet de serre pour le trajet de leur séjour soit compenser. Les réservations sont déjà ouvertes.

Ca.L

Entre 85 euros la chambre simple en basse saison (nuitée seule) et 170 euros la chambre double en demi-pension, haute saison, pour deux

En savoir plus sur:

Nos partenaires