Chez le coiffeur, on ne parle pas de religion, ni de politique, ma p'tite dame

07/11/14 à 10:00 - Mise à jour à 10:00

Source: Weekend

La direction d'Olivier Dachkin, la plus importante chaîne de salons de coiffure du pays, a interdit à ses employés de discuter de sujets politiques ou religieux avec leurs clients, écrit vendredi Het Nieuwsblad.

Chez le coiffeur, on ne parle pas de religion, ni de politique, ma p'tite dame

© thinkstock

Une visite chez le coiffeur doit rester un moment agréable et relaxant et si un client commence à aborder des sujets politiques ou religieux, la direction de la chaîne de salons de coiffure Olivier Dachkin a demandé à ses employés d'abréger la conversation et d'aborder plutôt d'autres sujets tels que le temps, la coiffure ou la famille, bien moins polémiques, selon elle...

En savoir plus sur:

Nos partenaires