Corps-à-corps

23/03/07 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Weekend

Artistes pluridisciplinaires, Chris Christoffels et José Roland arpentent ensemble les sentiers de la création. En exclusivité pour Weekend, ces Gilbert & George belges livrent leur vision de la virilité. Un Apollon, un buste antique et le tour est joué...

Corps-à-corps

© Christoffels et Rolland / SDP

Le mythe de la virilité vacille sur son piédestal, nous disent les sociologues. Mais qu'en pensent les artistes ? Weekend a demandé aux créateurs Chris Christoffels et José Roland d'illustrer cette convulsion identitaire. Verdict : trois tableaux hypnotiques où s'entrechoquent en silence les siècles, les corps, la beauté, la jeunesse. Dialogue improbable entre un buste grec et un jeune danseur de breakdance (Milan Labouiss), ce triptyque minéral nous balade dans le temps et l'espace. Jeu de miroir ou mise en abyme ? Chacun y verra ce qu'il veut ou... ne veut pas.

Une réflexion à tiroirs autour de l'anatomie qui s'inscrit parfaitement dans la lignée des travaux de Chris Christoffels et José Roland. Le mythe, le masculin, la sensualité ensemencent une oeuvre aussi riche que protéiforme. Complices de longue date, les deux créateurs ont pourtant chacun leur personnalité. Côté cour, Chris Christoffels dirige un studio de production (le même qui signe la bande-son très "chic" des nouveaux spots radio et télé de Weekend). Côté jardin, il est compositeur et artiste multimédias. Deux domaines où il excelle. On lui doit entre autres une "Missa Brevis" créée à la cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule, à Bruxelles, en 2003 ou encore l'hymne belge des Jeux Olympiques. Son comparse, José Roland, se frotte quant à lui depuis toujours aux arts plastiques. Il écrit, dessine et peint avec tout ce qui lui tombe sous la main. Un gribouillis devient une arabesque, un simple croquis le chapitre d'une histoire.

Deux démarches, mais une même grammaire, une même énergie. Ces dernières années, le duo a d'ailleurs multiplié les projets communs au sein d'Artonaut (www.artonaut.be), sorte de Factory (le célèbre atelier d'Andy Warhol) dédiée à l'expérimentation artistique. Notamment pour la Nuit Blanche (événement annuel où l'art investit la ville jusqu'aux petites heures) avec une installation monumentale place Fontainas à Bruxelles (la photo d'un corps nu illuminé recouvrait entièrement une façade). Ou tout récemment pour le festival BRXLBRAVO avec "Point zeroo", un cube interactif posé au milieu du grand hall de la gare Centrale de la capitale (grâce à un jeu de capteurs, les passants pouvaient générer leur propre musique). Création in situ, mélange des genres, les clés de leur démarche singulière. Toujours élégante, jamais rébarbative.

Laurent Raphaël

Pour voir le film réalisé par Chris Christoffels et José Rolland pour Weekend, cliquez ici

Nos partenaires