Cravate exigée au MoMu

19/09/12 à 12:41 - Mise à jour à 12:41

Source: Weekend

Le célèbre sellier français invite l'artiste Miguel Chevalier au MoMu et dans sa boutique anversoise, pour une interprétation très contemporaine de cet détail si masculin, la cravate.

Cravate exigée au MoMu

La nouvelle collection de cravate de la prestigieuse maison française, baptisée Heavy twill, fait la part belle à la culture numérique à laquelle elle emprunte les symboles USB, les puces de circuits imprimés ou encore le On/Off. C'est donc assez naturellement que le scellier a invité l'artiste Miguel Chevalier - pionnier de l'art viruel et numérique - à donner sa vision de cet élément du vestiaire masculin.

Alors que la première oeuvre - Vague binaire, où les déplacement du spectateur influe sur le motif - relève de l'expérience d'immersion, la seconde, Herbarius 2059, plus intimiste, est un livre virtuel, où, au fil des pages, le spectateur-lecteur découvre les textes philosophiques de Christine Buci-Glucksmann, illustrant chacun des modèles, et proposant des façons inédites de s'adonner à l'art de nouer celle qui ici devient objet de réflexion et de contemplation, la cravate. Poésie et technologie au rendez-vous.

A.W. 8 Cravates, du 28 septembre au 7 octobre 2012

Hall du MoMu, Nationalestraat 28, à 2000 Anvers

Univers Homme dans le magasin Hermès d'Anvers, Schuttershofstraat 19, 2000 Anvers.

Nos partenaires