5 conseils pour réussir vos photos culinaires

23/08/17 à 10:47 - Mise à jour à 14:51

Vous faites partie de ces personnes qui prennent en photos tout ce qu'elles mangent? Arrêtez tout de suite, posez votre appareil photo et suivez ces cinq conseils donnés par un photographe professionnel pour réussir vos photos.

5 conseils pour réussir vos photos culinaires

© Istock

1) Travailler avec des produits frais

La règle de base pour le photographe Hyacinthe Arthurs est l'utilisation de bons produits. Des produits frais améliorent le goût, mais aussi le visuel. Vous pouvez aller chercher vos fruits et légumes au marché ou à l'épicerie. Leur tenue sera plus ferme et leurs couleurs plus vives et naturelles. Imaginez une tarte avec des framboises surgelées. Les fruits dégorgent, imbibent la pâte et ont perdu toute fermeté. Avec de belles framboises fraîches, vous pouvez vous amuser à les disposer comme bon vous semble, à la garnir de coulis et surtout à en sublimer l'aspect et le goût.

2) Chercher la gourmandise

Pour que la photo de votre dernier plat ou dessert soit réussie, elle doit donner envie de le manger. Il faut que la photo traduise la gourmandise du plat. La présentation est dès lors très importante et peut influencer le cliché. Par exemple, pour un plat en sauce comme un chili, une carbonnade ou une blanquette de veau, préférez son plat de cuisson. Si vous le présentez à l'assiette, il y a de fortes chances que le rendu soit très médiocre. Mais si vous le laissez dans une belle cocotte en fonte par exemple, le charme du rustique et de l'authentique fera tout son effet. De même, les crêpes sont souvent très gourmandes si elles sont positionnées en pile plutôt que seules dans une assiette.

3) Composez son plat

Cette étape peut être envisagée dès la réalisation du plat. Quel ingrédient va donner de la hauteur ? Lequel peut apporter une touche de couleur ? Ces questions nous permettent de prendre une photo équilibrée grâce aux textures et aux jeux de transparence par exemple. C'est cette composition qui donne vie au plat et rend la photo d'autant plus réaliste et appréciée. Évitez donc les aliments ternes ou, s'ils sont indispensables, faites en sorte qu'ils occupent un rôle dans votre photo.

4) Tester et multiplier les angles

Que ce soit pour les amateurs ou les professionnels, la règle est la même : aucun axe n'est privilégié. La photographie ne peut pas se prévoir minutieusement : ce n'est qu'une fois devant le plat, en variant les angles des prises de vue, que vous trouverez la bonne. Photographiez en top shot (de haut), de face, avec tel décor derrière, avec un effet de flou, etc. Pour une assiette de légumes sans trop de volume, par exemple, l'effet top shot peut être parfait pour faire ressortir les couleurs et donner un côté "tableau d'art" au plat. Face à un burger, préférez le photographier de face pour mettre en valeur les différentes couches. Mais hormis ces cas d'école, ce sont des détails auxquels il faut réfléchir sur le moment. Donc, prenez un maximum de photos et faites le tri après.

5) Photographier, mais pour qui ?

La cuisine va au-delà que simplement confectionner un plat. C'est indéniablement un repère culturel. Les habitants d'une ville, d'une région ou d'un pays se reconnaissent grâce à leurs habitudes culinaires. Pour certains, les produits du terroir et les traditions qui les accompagnent représentent une véritable fierté. Un plat ne sera pas représenté de la même manière aux quatre coins du monde. Il faut s'adapter aux cultures de chacun pour les séduire avec une belle photo.

Pour mieux comprendre le métier de photographe culinaire, suivez ce lien.

En savoir plus sur:

Nos partenaires