85e Salon de l'Alimentation: "Nous voulons dépoussiérer au fur et à mesure la formule"

03/10/14 à 16:18 - Mise à jour à 16:18

Source: Weekend

Le 85e Salon de l'Alimentation vient d'ouvrir ses portes et ce jusqu'au 19 octobre. Avec 250 exposants sur plus de 30.000 m2. Entretien avec Pierre Hermant, directeur de la société organisatrice de l'évènement, à succès.

85e Salon de l'Alimentation: "Nous voulons dépoussiérer au fur et à mesure la formule"

© dr

85 éditions, cela est rare à notre époque pour un tel évènement, quel est votre secret de longévité ?

"Nous avons repris ce salon, le plus grand de Belgique, il y a un an car nous avons été séduits par le fait qu'il constitue un rendez-vous annuel depuis toutes ces années, à la fois pour les exposants, certains viennent depuis parfois plus de 40 ans, que pour les visiteurs, qu'ils viennent en famille, en couple ou en solo, la semaine, le week-end et même en nocturne. Le salon de l'Alimentation est une sorte de Momentum, de rendez-vous populaire entouré de beaucoup d'émotions, à ne pas rater de génération en génération. Certains nous disent que c'est la seule occasion qu'ils prennent pour manger du homard, d'autres y amènent leur petit-fils ou viennent pour découvrir des raretés culinaires, comme un café en édition limitée ou du fromage qu'on ne trouve nulle part ailleurs dans le commerce.

Que proposez-vous cette année d'innovant par rapport aux autres éditions ?

"Notre ambition est de dépoussiérer au fur et à mesure la formule. Car sous son image nostalgique, voire vintage pour certains, le salon innove d'année en année. Pour cette édition, on a voulu reprendre le mythique visuel plutôt désuet du chef avec sa toque et d'une ménagère à ses côtés en le modernisant, on y a ajouté une petite fille car c'est un événement finalement très familial. Cette année, tout en restant dans la continuité des autres éditions, nous avons intégré de nombreuses nouveautés, comme une bibliothèque culinaire, des chercheurs de la VUB mèneront une enquête sur les habitudes alimentaires de Belges, nous accueillons aussi le Championnat européen des Jeunes Boulangers ou encore les "Food Experience Days" qui mettront à l'honneur des petits producteurs bios, sans oublier les enfants avec un espace qui leur sera spécialement dédié. Le concours Chef du Futur, de son côté, est un concours de "gastronomie végétale" qui encourage les jeunes talents à "réinventer la cuisine de demain", dans laquelle la viande n'occupera plus la même place.

Quelles sont les autres grandes tendances 2015 dans ce secteur ?

"La "street food" prend de plus en plus d'ampleur, le consommateur a envie de voir ce qu'il mange cuisiné devant lui, même s'il s'agit d'un "bête" sandwich préparé dans un "food truck". Dans la veine bio, on voit aussi un retour aux produits 100% naturels, que ce soit "sans gluten" ou sans tel conservateur précis dans le jambon par exemple, ce sont des produits qu'on ne trouve pas facilement dans le commerce. Au niveau des comportements des consommateurs, on en revient à la notion de plaisir après avoir prôné une certaine austérité. Il faut en effet reprendre plaisir à manger de bons petits plats même s'ils présentent une entorse ponctuelle au régime. Notre approche est de sensibiliser les consommateurs en leur faisant comprendre, que oui, ils peuvent manger des bonbons ou du saucisson mais dans une certaine mesure."

Salon de l'Alimentation Palais du Heysel, Place de Belgique, 1 - 1020 Bruxelles (Laeken), 8 euros. Gratuit en dessous de 12 ans, du 04 au 19 octobre 2014.

En savoir plus sur:

Nos partenaires