A Copenhague, le Noma du génial René Redzepi fait peau neuve

27/05/18 à 11:00 - Mise à jour à 31/05/18 à 14:40
Du Le Vif Weekend Black du 24/05/18

Réinventer le restaurant le plus influent au monde : un pari osé. Mais son chef, René Redzepi, a relevé le défi haut la main. Et, cerise sur le gâteau, son personnel n'a jamais été aussi heureux.

Quand on arrive sur place, on n'échappe pas encore aux baraques de chantier mobiles, en nombre sur ce terrain vague au bord de l'eau. Ici, les parcelles de verdure sont occupées par les hippies qui ont fui Christiania, leur ville qu'ils jugent devenue trop commerciale. Un petit groupe d'anarchistes habitent dans des cabanes ou sur des radeaux construits de leurs propres mains. C'est cet espace en friche et un peu irréel que René Redzepi a choisi pour y développer son projet Noma 2.0. Le restaurant danois de renommée internationale a en effet quitté le vieil entrepôt de Strandgade, situé 2 km plus loin, pour s'installer dans un ancien bunker utilisé autrefois comme arsenal par les forces navales. La nouvelle adresse, signée par le fameux bureau d'architecture BIG, se compose de onze petits bâtiments qui, à l'image d'un ancien village viking, sont enchâssés dans la nature luxuriante. Les cuisines, fournies par la société belge Maes Inox, sont opérationnelles tout comme la salle, dont la décoration dégage une sérénité et une simplicité typiquement scandinaves.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires