...A Paris: Chez Taeko

26/07/11 à 14:53 - Mise à jour à 14:53

Source: Weekend

Je suis heureux ! Comme ça, sans raisons ? Non, pas vraiment, je suis heureux parce que je viens de passer un week-end à Paris. C'est pour moi l'occasion de faire le plein de nouvelles adresses mais également d'effectuer l'un ou l'autre de mes food pèlerinages préférés.

...A Paris: Chez Taeko

© MV

Je suis heureux ! Comme ça, sans raisons ? Non, pas vraiment, je suis heureux parce que je viens de passer un week-end à Paris. C'est pour moi l'occasion de faire le plein de nouvelles adresses - je reviens avec un panier bien chargé dont je vous livrerai les découvertes au fur et à mesure - mais également d'effectuer l'un ou l'autre de mes food pèlerinages préférés.

En fonction du quartier dans lequel je me trouve, j'ai des circuits tout faits. L'un d'entre eux se déroule dans le 3ème arrondissement, pas très loin de la place de la République. Quand j'y vais, ça donne à peu près ceci. Je me rends d'abord dans une formidable librairie au 39 de la rue de Bretagne, celle-ci a pour nom : Comme un roman. J'y reste au moins une heure à passer en revue les fiches de suggestions de lecture écrites à la main par un personnel super compétent. Je finis tôt ou tard par acheter l'un ou l'autre opus suggéré. Cette fois, j'ai craqué pour une belle édition NRF des Mémoires d'Hadrien de Yourcenar, je ne possédais l'ouvrage qu'en édition de poche et mon fils s'appelle Hadrien... en grande partie à cause de ce livre. J'ai également acheté The Other Hollywood, une somme de 800 pages qui raconte la naissance et l'histoire de l'industrie du X américain par ceux qui l'ont fait. Fascinant. Bref, après avoir fait le tour des nouveautés, je meurs en général de faim. Juste à côté se trouve le Marché des Enfants Rouges, l'un des plus anciens marchés couverts de Paris. J'y ai une adresse fétiche, Chez Taeko. Taeko est une Japonaise qui a ouvert une cantine assez brute de déco dans laquelle elle propose une nourriture authentique. On pourrait se croire dans un izakaya - du nom de ces petits bars tokyoïtes. Il vaut mieux arriver tôt - ou tard - (soit à midi, soit à 14h) pour pouvoir s'asseoir sur l'un des grands bancs - il y a 30 places au total. Là, on commande les classiques d'une cuisine japonaise populaire. Invariablement, je prends un donburi, soit un bol de riz dans lequel sont disposées des lamelles de boeuf accompagnées de sauce soja, d'oignons et de mirin. Divin. Je me finis généralement avec la super bonne glace au thé vert. Le tout pour à peine 15 euros. Hemingway avait raison, Paris est une fête.

MV

39, rue de Bretagne, à 75003 Paris. Tél. : 01 48 04 34 59. Ouvert de 11h30 à 18h (20h le samedi, 15h le dimanche), fermé le lundi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires