...à Paris: Mon Vieil Ami

11/06/13 à 10:29 - Mise à jour à 10:29

Source: Weekend

Nous sommes en mai 2013 après Jésus-Christ. Ce soir-là tout Mon Vieil Ami est envahi par les Américains ? Tout ? Non ! Deux couverts persistent à monologuer français. Le Vieil Ami plaît aux anglo-saxons, ne pas le dire serait impensable tant cet élément pèse sur ce lieu imaginé par Antoine Westermann, chef alsacien qu'on ne présente plus.

...à Paris: Mon Vieil Ami

© DR

Mon vieil ami, 69, rue Saint-Louis-en-l'île, à 75004. Tél. : 01 40 46 01 35. www.mon-vieil-ami.com De midi à 14h30 et de 19h à 22h30. Fermé lundi et mardi.

Le Vieil Ami est une ambassade, une vitrine française classe en plein coeur de Paris où le service cabotine un rien et donne du "bien sûr, meedêêême" à tire-larigot. La salle en pierre et poutres apparentes plante un cadre de néo-auberge de bon ton. A la table d'à côté, on passe sans transition du verre de Coca-cola on the rocks au Chablis premier cru. Un coup dans l'un, un coup dans l'autre. Shocking ? C'est vous qui voyez, nous on carbure à l'eau et au Crozes-Hermitage d'Alain Graillot.

"C'est si bon", en français dans le texte, est feulé aux quatre coins du resto. N'empêche, c'est vrai, la cuisine - qui se veut "ménagère"... d'accord mais alors sur son 31 - met le légume en évidence avec un menu 100% à 38 euros. Signée par Frédéric Crochet, solide gaillard aux allures de rugbyman, l'assiette se hisse au-dessus de la mêlée. C'est vrai pour les Asperges vertes du Lot en velouté, quenelle de fêta au basilic, cela ne l'est pas moins pour les Petits pois, fèves & champignons en fricassée, oeuf poché.

Le dessert -une Salade de fruits du moment, à la menthe fraîche - lorgne du côté des herbes et des vergers. Shall we return ? Yes, sir. Sans hésiter...

En savoir plus sur:

Nos partenaires