Alimentation: Ces entreprises belges qui proposent du neuf avec du vieux

30/07/18 à 16:07 - Mise à jour à 16:06

Source: Weekend

De plus en plus de jeunes entreprises et d'asbl belges se lancent dans le recyclage alimentaire. Leur credo ? Produire une alimentation saine en revalorisant les ressources organiques de Bruxelles. A la clef, de délicieux produits à valeur écologique ajoutée. En voici quelques exemples, aussi savoureux que malins.

Alimentation: Ces entreprises belges qui proposent du neuf avec du vieux

Des confitures à base de fruits invendus. © Getty Images/iStockphoto

Du pain en bière : Brussels Beer Project

Brussels Beer Project est une brasserie bruxelloise née il y a 5 ans maintenant. Vous connaissez déjà peut-être leurs classiques Delta Ipa ou Grosse Bertha. Des bières que l'on retrouve désormais dans de nombreux magasins et bars bruxellois, mais aussi à l'international.

Alimentation: Ces entreprises belges qui proposent du neuf avec du vieux

© DR

Mais saviez-vous que leur création de 2015, la Babylone, est brassée à partir de pain recyclé ?

Chaque mois, Brussels Beer Project récupère une demi-tonne de pains invendus. Cette collecte permet de produire 4.000 litres de bière. Un rapide petit calcul permet de comprendre que chaque bouteille contient l'équivalent d'une tranche et demie.

Des drêches brassicoles en crackers : Beerfood et Mad Lab

Vous accompagnerez bien votre bière d'un petit cracker salé ? Beerfood réalise des biscuits salés à partir des drêches de trois brasseries bruxelloises : Refresh, la nanobrasserie de l'Ermitage et Brussels Beer Project. Avec cette dernière, la boucle est bouclée : la brasserie récupère du pain pour en faire de la bière et les déchets issus de la fabrication brassicole sont transformés en crackers.

Qu'est-ce que la drêche de bière ? Ce sont des résidus issus du brassage de la bière. Et, avec l'essor des micro-brasseries dans les villes ces dernières années, l'idée de la recycler semblait couler de source.

Grâce à cette récupération, la production d'un kilo de crackers permet de réutiliser ce qui aurait sinon représenté 300 grammes de déchets.

Et belgitude oblige, les trois saveurs sont aux couleurs du drapeau : oignon fumé pour le Black Lord, moutarde et romarin pour le Yellow Sir et betterave rouge et fenouil pour le Red Queen.

Dans la même veine, Mad Lab crée des biscuits salés à partir des drêches d'orge maltée de la Brasserie du Renard. Quatre saveurs sont proposées : le basique Foxy, le Fang à l'ail, le Fenouil et le Sunny au Thym.

Des drêches brassicoles en champignons : Le Champignon de Bruxelles

Toujours dans la thématique du recyclage de la drêche brassicole, le Champignon de Bruxelles utilise cette matière première pour y faire pousser des champignons. Mais pas n'importe lesquels puisqu'il s'agit de variétés japonaises : shiitake, maitake et nameko sont au menu. Un bon moyen de faire voyager les papilles tout en restant gardant les pieds bien ancrés au sol de notre plat pays.

Du marc de café en champignons : PermaFungi

La production de champignons à partir de marc de café est presque devenue une institution à Bruxelles. Chaque mois, PermaFungi récupère 5 tonnes de marc de café à Bruxelles. Grâce à ces déchets, une tonne de pleurotes peut être produite.

En poussant, les pleurotes transforment le marc de café en compost, appelé le champost. Qu'à cela ne tienne: grâce au champost, PermaFungi en profite pour faire pousser des chicons pleine-terre bios.

Les chicons issus du Champost

Les chicons issus du Champost © PermaFungi

Et l'entreprise va même plus loin. Beaucoup plus loin. Elle a récemment mis au point un nouveau matériau durable et biodégradable fabriqué également à partir du champost et... la lumière fut : l'entreprise a ainsi développé puis lancé il y a quelques mois, Lumifungi, le premier luminaire belge doté d'un abat-jour organique. Ce matériau pourra à l'avenir, être utilisé dans le design, l'isolation ou le packaging.

Des fruits invendus en confitures : Fruitopia

Une tout autre initiative: l'asbl Fruitopia récupère les fruits invendus sur les marchés ou dans certains supermarchés pour les transformer en confiture, ketchup ou chutney. Quelques saveurs à titre d'exemples : confiture ananas et basilic, pomme cannelle ou pêche nectarine, mais aussi ketchup au poivron.

Des fruits récoltés donnés à des associations : FruitCollect

Deuxième projet fruitier : la collecte de fruits chez les particuliers. Les 150 bénévoles de FruitCollect parcourent la Belgique pour cueillir les fruits non-consommés des jardins de particuliers dans le but de les redistribuer à des associations sociales.

En trois ans, FruitCollect a partagé ainsi plus de 10 tonnes de fruits. Petit plus : les fruits non-distribués sont transformés en jus.

Transformer ses déchets en oeufs : Life is Wonderpoule

Chaque Belge produit, en moyenne, 66,5 kilos de déchets organiques par an. Si vous avez un jardin et que vous souhaitez réduire vos déchets, Life is Wonderpoule a la solution. Cette entreprise propose l'installation de poulaillers urbains et fournit des conseils pour s'occuper des poules. Deux formats sont possible : le Twin pour deux poules et le Family pour quatre poules.

Une solution ingénieuse pour transformer ses déchets organiques en oeufs frais.

Leila Fery

Nos partenaires