Appellations injustement snobées (2/3): Cahors, pas que du lourd !

29/10/13 à 14:47 - Mise à jour à 14:47

Source: Weekend

On a beau dire que l'amateur de vin belge n'est pas buveur d'étiquettes, certains préjugés ont la peau dure. Du coup, une série d'appellations françaises qui valent pourtant le détour se voient rangées dans le terroir du dessous. Il est grand temps d'en faire sortir trois d'entre elles du purgatoire viticole. On poursuit avec le Cahors.

Appellations injustement snobées (2/3): Cahors, pas que du lourd !

© MV

Les préjugés : Cahors, dont on louait autrefois les qualités, ne se serait jamais remis des errances d'une productivité outrancière qui a été, il est vrai, le lot de l'appellation durant plusieurs décennies. D'autres lui reprochent encore la lourdeur de ses vins qui n'épouse plus le goût du jour. "Non pas un Cahors, c'est trop puissant comme vin"... qui ne l'a pas entendue celle-là ?

Les faits : Depuis plusieurs années, Cahors connaît un vrai renouveau. Une génération de vignerons - là aussi des quadragénaires - a repris les rênes pour une vision plus contemporaine de la chose viticole. Plus question aujourd'hui de se perdre en extractions excessives, l'heure est à l'équilibre. Un équilibre classique qui repose sur une austérité racée, une structure tannique droite et une certaine dose de nervosité rafraîchissante.

Preuve de cette nouvelle image du vignoble cadurcien, la région fait naître des vocations. On pense à Véronique et Stéphane Azémar, un couple de jeunes parisiens hors venus du monde du vin. A deux, coup d'essai coup de maître, ils ont osé le Clos du Jour, un pur malbec vinifié en amphore qui fait beaucoup parler de lui. Autre preuve du dynamisme qui s'est emparé de Cahors, il est question de l'établissement d'un classement par crus - comme c'est le cas en Alsace ou à Bordeaux.

Loin d'être une chimère, ce projet très sérieux a déjà été présenté à l'INAO (Institut National des Appellations d'Origine), soit l'organisme de tutelle du vignoble français. Dans le même temps, des études géologiques ont été entamées pour mettre sur pied des critères stricts. But de la manoeuvre ? Développer la notoriété du terroir en mettant les meilleurs vins en évidence.

En attendant l'Interprofessionnelle a mis en place un label nommé "Cahors Excellence" qu'elle définit comme suite : "A la fin des années 90, une étude de terroirs a permis de déterminer des zones potentiellement classables en crus. Sur les parcelles concernées, les vignerons volontaires ont la possibilité de s'inscrire dans une démarche unique en France : la Charte de qualité. L'exigence est d'un niveau inédit : rendement limité à 40 hectolitres par hectare et à 1,5 kg de raisin par pied de vigne, contrôles à tous les stades de l'élaboration, élevage du vin pendant seize mois minimum et enfin, dégustation par un jury spécialement formé pour vérifier que la qualité voulue est bien au rendez-vous. Seuls les vins ayant passé avec succès l'ensemble de ces épreuves peuvent apposer sur leur étiquette les mentions "Cahors Excellence" ou "Charte de qualité".

Le palmarès est remis en jeu chaque année. L'appellation Cahors est la seule à s'être imposé une obligation de résultat en plus d'une obligation de moyen. Pour l'amateur, c'est la garantie de retrouver dans son verre ce que le millésime a produit de meilleur. Véritables ambassadeurs de leur appellation, ces vins suscitent l'admiration des professionnels et des amateurs de tous horizons. Les "Cahors Excellence" préfigurent les grands crus de demain. (1)"

Les bouteilles pour se convaincre : Le Cèdre, ex cuvée Prestige, un vin signé par Pascal et Jean-Marc Verhaeghe, des Belges présents à Cahors depuis deux générations. En bouche, on retrouve du cassis associés à des arômes toastés. Le tout sans lourdeur. Idem pour le Clos d'un Jour dont les arômes évoquent l'orange sanguine.

Où trouver ces vins ? On peut trouver le Clos d'un jour sur www.vinogusto.com. Le Cèdre est vendu à la Maison des Vins, 3, rue de Loutrier, à 1170 Bruxelles. www.maisondesvins.be .

(1) www.vinsdecahors.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires