Bruin cafés VS eetcafés

05/08/11 à 10:01 - Mise à jour à 10:01

Source: Weekend

Duel fratricide entre deux styles d'établissements prisés à Amsterdam. L'avenir s'annonce-t-il plutôt bruin ou plutôt eet ? C'est tout vu...

Bruin cafés VS eetcafés

© Hellena Buono

C'est quoi ? Les bruin cafés tiennent leur nom de la couleur des murs patinés par des décennies de fumeurs qui se sont employés à appliquer bien inconsciemment cette teinte roots inimitable. Le tout pour une atmosphère à couper au couteau se situant bien loin de la vision hygiéniste du bar clean de toute fumée qui se multiplie désormais aux quatre coins du globe.

On y fait quoi ? Pas de chichis, le bruin café est une enseigne à la déco foutraque où l'on passe son temps à discuter de la vie comme elle ne va pas. Pas de fatalisme pour autant mais une jolie propension à donner dans la contestation.

Inspiration ? D'inspiration culturelle, le bruin café est également un lieu où l'on s'échange des livres essentiels - qui sont autant de rencontres - et où l'on consulte la presse quotidienne sans avoir à l'acheter.

Principal ennemi ? La sélection. Pas d'exclusion, iedereen welkom, merci donc aux lounges de passer leur chemin...

Ambiance ? Sans façon, rythmée par l'ingurgitation de grandes pintes à base de houblon coiffé de mousse. La bière n'ayant pas son pareil pour abolir les frontières entre les hommes.

Pour qui ? Étudiants et artistes.

Coups durs ? Depuis le 1er juillet 2008, il est interdit aux Pays-Bas de fumer dans les bars et les restaurants. Cette décision a tout d'un arrêt de mort.

Verdict ? Avec les pubs anglais et les bistrots parisiens, les bruin cafés amstellodamois incarnent la résistance à la standardisation du style. Plus pour longtemps, c'est au musée et sous cloche, que risque de s'écrire la suite de l'histoire.

Eetcafés

C'est quoi ? Pas besoin d'être traducteur diplômé français-néerlandais pour comprendre qu'un eetcafé est un café où l'on mange. Bien plus sophistiqué que son cousin le bruin café, le eetcafé affiche un décor plus soigné, même si l'on reste dans le cadre d'un restaurant de quartier. Le tout pour une atmosphère délicieusement cool dans laquelle les cartes de crédit ne sont pas les bienvenues, pas plus que les amateurs de nappes amidonnées.

On y fait quoi ? On y déguste, pardi ! Le eetcafé est plus actuel que jamais, il doit son salut à la bistronomie, cette vague gourmande qui réconcilie convivialité bistrotière, cuisine de haut vol et prix doux.

Inspiration ? D'inspiration gastronomique, le eetcafé est le nouvel eldorado d'une génération de foodies décontractés.

Principal ennemi ? Le restaurant gastronomique qui en met plein la vue à coup de menu 12 services et autres fioritures prétentieuses.

Ambiance ? L'ambiance y est plutôt cool, pas besoin de sortir sa cravate, ni même son blazer. Question libations, c'est raisin plutôt que houblon.

Pour qui ? Des fous de cuisine adorant la bonne chère.

Coups durs ? Aucun ! Ces adresses ont le vent en poupe. Une vraie aubaine pour les jeunes chefs qui ont là l'opportunité de s'installer à moindre frais.

Verdict ? Il n'y a pas photo, tout sourit aux eetcafés, ils pourraient même être une possibilité de reconversion pour les bruin cafés en mauvaise posture. Un exemple à suivre pour les bistros belges aux prises avec la nouvelle législation de " fumeurs interdits ".

Michel Verlinden

En savoir plus sur:

Nos partenaires